ESG: plus de 200 gérants d’actifs européens sous la loupe

Communiqué, Hirschel & Kramer

1 minutes de lecture

Un indice co-fondé par Jean-François Hirschel (photo) et Markus Kramer révèle que l’investissement responsable n’est pas reflété dans l’identité des gérants d’actifs.

La demande des investisseurs institutionnels et privés pour des stratégies d’investissement responsables ne cesse de croître. La popularité des investissements Environnement, Social et Gouvernance (ESG) a augmenté significativement dans les dernières années et va perdurer. L’indice «H&K Responsible Investment Brand Index», le premier en son genre, analyse les gérants d’actifs européens faisant partie des 400 plus grands gérants mondiaux avec l’objectif de valider si les bonnes intentions sont également communiquées dans le coeur de l’identité de ces gérants: leur marque. L’indice compare l’engagement et la façon dont il est inclus dans la marque.

Il est difficile de faire la distinction entre les sociétés de gestion qui s’engagent sincèrement et pour le long terme dans l’investissement durable et celles qui surfent la vague. L’indice H&K Responsible Investment Brand Index distingue deux thèmes: «Engagement» qui mesure l’engagement envers l’investissement responsable et «Marque» qui mesure comment le développement durable est intégré au coeur de l’identité du gérant d’actifs. 

Fort engagement, faible retranscription dans la marque

Plus de trois quarts des sociétés analysées (184 sur 239) s’engagent formellement en tant qu’investisseur responsable. Le plus souvent, cela se fait en signant les Principes de l’Investissement Responsable promus par les Nations Unies (PRI). Par ce geste, les compagnies s’engagent à évoluer et progresser dans ce domaine. «Certaines compagnies ont annoncé qu’elles veulent gérer l’ensemble de leurs actifs selon une approche responsable: c’est le cas de La Banque Postale Asset Management en France qui l’a déclaré en avril 2018, en se fixant 2020 comme horizon pour atteindre cet objectif», déclare Jean-François Hirschel, co-fondateur du H&K Responsible Investment Brand Index, CEO et Fondateur de H-Ideas, une société spécialisée dans le conseil en stratégie et positionnement dans le domaine financier. «Candriam a incorporé l’investissement responsable à l’ultime niveau de sa marque, en l’intégrant dans son nom (Conviction AND Responsibility In Asset Management)», ajoute Jean-François Hirschel.

Identité peu précise et manque de différenciation

Peu de gérants d’actifs arrivent à expliquer pourquoi ils existent et ce qui les motive: leur raison d’être. L’indice H&K Responsible Investment Brand Index montre que seulement 13 compagnies ont une raison d’être clairement exprimée et, parmi celles-ci, seulement 3 ont une raison d’être en rapport avec des objectifs sociétaux.

«Une réflexion plus approfondie dans ce domaine ferait considérablement progresser les gérants d’actifs. Il ne s’agit pas que d’une problématique sectorielle mais avant tout de la façon dont la société, prise dans son ensemble, réfléchit, communique et agit», déclare Markus Kramer, co-fondateur du H&K Responsible Investment Brand Index, associé de l’agence spécialisée en gestion de marque Brand Affairs et auteur de The Guiding Purpose Strategy, A navigational Code for Brand Growth.

Ainsi, les auteurs du H&K Responsible Investment Brand Index recommandent aux gérants d’actifs de faire de l’identification, de l’expression et de la communication de leur Raison d’être, une priorité. «Dans un monde de plus en plus transparent, concurrentiel où le développement durable est une préoccupation largement partagée, une définition claire de ses valeurs et de sa vision est un élément essentiel pour une articulation de marque orientée Investissement Responsable et, plus généralement, pour le succès à long terme du gérant d’actifs», précise encore Markus Kramer.

H&K Responsible Investment Brand Index