Arteïa: lancement d’une ICO dans le monde de l’art

Communiqué, Arteïa

2 minutes de lecture

L’entreprise crée une plateforme décentralisée pour répondre aux besoins des acteurs du marché de l'art grâce à l’utilisation des technologies blockchain.

Arteïa annonce le lancement de son ICO (Initial Coin Offering). Arteïa est la première solution digitale permettant aux collectionneurs d'art de gérer leurs collections tout en bénéficiant de fonctionnalités de tracking et de catalogage numérique. Cette solution (Arteïa Collect), lancée en octobre 2018, est l'offre de catalogage ultime pour la gestion de tout type de collections créée par des collectionneurs pour des collectionneurs. 

Arteïa ouvrira à la fin de l'ICO sa plateforme décentralisée permettant aux acteurs du marché de l'art d'interagir sur un registre de provenance, de partager, d'étudier, d'inventorier, de prêter et d'échanger des œuvres d'art à travers des marchés parallèles, dans un écosystème entièrement tokenisé.

Fondé en 2016 à Bruxelles, Arteïa dont le premier produit (Arteïa Collect) a été lancé en octobre 2018, est né de la volonté d'apporter plus de transparence et de sécurité au monde de l'art. Le projet est porté par un mélange d'experts du monde de l'art, du commerce et des technologies. Ses fondateurs Philippe Gellman (CEO), Marek Zabicki (CTO) et Olivier Marian (CSO) sont des entrepreneurs et des collectionneurs expérimentés.

Pour la première fois dans l’histoire des opérations tokenisées, la version bêta de la plate-forme Arteïa sera pleinement opérationnelle à l'issue de l'ICO et proposera déjà les 5 cas d'utilisation décrits dans le whitepaper aux porteurs de jeton.

«Nous avons déjà récolté 3 millions d'euros depuis la création de l'entreprise pour développer notre plateforme et nous accueillons de nouveaux collectionneurs chaque semaine. Maintenant, il est temps de lancer notre projet à l'échelle internationale et une ICO semble être le meilleur choix pour obtenir les fonds nécessaires et développer notre écosystème tokenisé. Nous apporterons plus d'efficacité et de liquidité sur le marché secondaire avec des frais beaucoup plus bas que sur le marché de l'art réel – ainsi que plus de transparence par la création d’un registre universel ancrant dans la blockchain la provenance des œuvres d'art. La solution Arteïa supportée par notre ICO est une promesse de transparence et de distribution plus équitable pour le marché de l'art», commente Philippe Gellman, CEO d'Arteïa.

Le marché de l'art est l'un des derniers à être encore relativement peu touché par la révolution numérique. L'art est une classe d'actifs très rentable, et les ventes d'œuvres d'art ont connu un essor particulièrement fort ces dernières années, en partie grâce à l'introduction progressive des ventes et des enchères en ligne. 

Cependant, le marché manque de transparence en ce qui concerne la provenance des œuvres d'art, la fixation des prix et les commissions. Ces problèmes ouvrent la voie pour que la technologie blockchain ait un impact fort et durable sur l'industrie en apportant plus de confiance et de liquidité au marché de l'art.

Arteïa a développé un service innovant pair à pair décentralisé pour les artistes, les collectionneurs et les professionnels de l'écosystème de l’art: une plateforme globale au service des besoins de tous les acteurs de ce marché.

En ce sens, Arteïa est fier d'avoir déjà pu développer des partenariats et des solutions avec des acteurs clés du secteur tels que le partenariat avec les Cahiers d'Art (sous la marque RAISONLINE), qui sera la première solution de catalogue numérique Raisonné ancrée dans la blockchain.

400'000’000 jetons ARTK seront émis pendant l’opération d’ICO, le soft-cap de cette opération étant fixé à 3,5 millions de dollars; tandis que le Hard cap est établit à 15 millions de dollars. 50% des jetons seront vendus pendant l'ICO.

Les prix des jetons seront fixés peu de temps avant la prévente et la vente principale en raison de la volatilité du Bitcoin et de l’Ether.

Le jeton ARTK permettra à son propriétaire de s'abonner et d'accéder aux services de la plate-forme directement après l'ICO. Il gérera également l'accès au traqueur de provenance où les artistes et les successions pourront stocker publiquement et en toute sécurité la provenance de leurs œuvres d'art.

À terme, l'objectif d'Arteïa est de devenir une plateforme globale pour les acteurs du marché de l'art, avec un marché soutenu par le registre de provenance d’Arteïa, pour échanger des œuvres d'art en monnaie fiduciaire ou crypto. Une telle plateforme aidera le monde numérique du jeton et du crypto à se connecter avec le domaine physique de l'art.