Effet contraire

DWS

1 minutes de lecture

Graphique de la semaine de DWS. La politique commerciale américaine semble s'être retournée contre elle-même.


© Keystone

L'administration de Washington a commencé à imposer des droits de douane sur les importations américaines en provenance de Chine début 2018 afin de rendre les produits chinois plus chers et donc moins attrayants pour les consommateurs américains. La Chine a riposté en temps voulu en imposant des droits de douane sur certaines marchandises américaines. On aurait pu imaginer que cette politique aurait nui davantage aux exportateurs chinois qu'à leurs homologues américains, d'autant que Washington est à l’origine de l'escalade. Ironiquement, c'est tout le contraire qui s'est produit, comme le démontrent les dernières données commerciales et illustrées par notre graphique de la semaine. En termes d'échanges commerciaux avec les États-Unis, les exportations chinoises ont diminué de 13,1% en avril (en glissement annuel), alors que les importations ont diminué de 25,7%1. Le déficit commercial des États-Unis avec la Chine s’est donc encore accentué. Par rapport au quatrième trimestre 2018, les exportations chinoises vers les États-Unis ont chuté de 3% (au 30/04/19), tandis que les importations chinoises de biens américains ont diminué de 15%. Même en termes absolus, la baisse des importations chinoises en provenance des États-Unis a été deux fois plus importante que celle des exportations vers les États-Unis, ce qui explique que, jusqu'à présent, le conflit commercial semble être «perdant-perdant», infligeant aux exportateurs américains des dommages supérieurs à ceux que subissent leurs homologues chinois.

Des produits comme le soja, que la Chine achetait autrefois aux États-Unis,
proviennent maintenant de plus en plus du Brésil.

«Le fort sentiment des consommateurs et les commandes précoces passées avant l’application des nouvelles conditions tarifaires expliquent en partie pourquoi les importations américaines en provenance de Chine n'ont pas beaucoup diminué», explique Xueming Song, économiste pour la Chine chez DWS. «Je crois aussi que la résistance de la Chine aux tarifs douaniers américains s'explique en partie par le fait qu'elle a réussi à élargir ses marchés d'exportation au cours des deux dernières années».

La baisse des importations de biens américains laisse en partie entrevoir un problème plus vaste des États-Unis, qui devient plus clair lorsqu'on examine les chiffres commerciaux de la Chine avec le monde dans son ensemble. Des produits comme le soja, que la Chine achetait autrefois aux États-Unis, proviennent maintenant de plus en plus du Brésil, en réaction aux tarifs douaniers imposés par la Chine. Toutes les données suggèrent que l’escalade du conflit commercial sera coûteuse pour tous, à commencer par les consommateurs américains. Mais pour l’heure, les premières victimes sont les exportateurs américains eux-mêmes, supposément bénéficiaires de la politique commerciale de Washington.

Echanges commerciaux Etats-Unis/Chine

 

1 Comme les chiffres mensuels des échanges commerciaux ont tendance à être très volatils, le graphique montre des chiffres lissés (tendance sur 12 mois glissants du total).