Les exportations se maintiennent à un haut niveau en août

AWP

1 minutes de lecture

Les exportations ont atteint 18,3 milliard de francs au mois d’août, soit une légère progression de 0,2%. Les importations se sont repliées de 1,1%.

La balance commerciale suisse a bouclé sur un excédent de 1,4 milliard de francs en août. Alors que les exportations sont restées quasiment stables à un haut niveau, les importations se sont inscrites en repli, a fait savoir jeudi l’Administration fédérale des douanes (AFD).

Les exportations ont atteint 18,3 milliards de francs au mois d’août, soit une légère progression sur un mois de 0,2% en valeur nominale ou un plus de 0,6% en termes réels (chiffres désaisonnalisés). Alors que la tendance était à la hausse entre janvier et mai, depuis lors, elles se maintiennent à un haut niveau.

Par région, les exportations vers l’Europe, le premier débouché, ont progressé (+2,1%, nominal) alors qu’elles ont reculé vers l’Asie (-1,7%), l’Amérique du Nord (-2,1%) et l’Océanie (-6,5%). L’Amérique latine (+0,5%) et l’Afrique (+4,8%) se sont inscrites en hausse.

D’un autre côté, les importations se sont portées à 16,9 milliards, soit un repli de 1,1% sur un mois en terme nominal et de 2,8% en terme réel. A l’exception de l’Amérique du Nord, enregistrant une hausse de 9,5% des importations, ces dernières ont décliné dans l’ensemble des régions, à l’instar de l’Europe (-1,6%), de l’Asie (-6,9%) ou de l’Amérique latine (-7,0%).

Parmi les groupes de marchandises, les instruments de précision ont enregistré une solide hausse des exportations (+1,6%, nominal) tandis que les machines et l’électronique (-0,2%) ont stagné et que les produits chimiques et pharmaceutiques ont essuyé un repli (-1,1%). Pour ce dernier secteur, la tendance est plutôt à la baisse au cours des six derniers mois.

Sur le volet des importations, tous les secteurs ont essuyé un repli, à l’exception des produits chimiques et pharmaceutiques (+6,9%, nominal) ainsi que des machines et de l’électronique (+0,7%). La bijouterie et joaillerie (-10,2%, nominal) ainsi que les véhicules (-5,6%) ont essuyé les plus fortes baisses.