Lafargeholcim retenu pour les travaux de la capitale égyptienne

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe st-gallois a signé un contrat pour environ 50 millions de francs, qui inclut notamment la construction de la plus haute tour du continent africain.

Le géant des matériaux de construction Lafargeholcim est impliqué dans les travaux de la nouvelle capitale égyptienne. Le groupe st-gallois a signé un contrat pour environ 50 millions de francs, qui inclut notamment la construction de la plus haute tour du continent africain.

La société va notamment livrer un ciment spécial, destiné à l’Iconic Tower qui culminera à 385 mètres de hauteur, contribuant à allonger sa durée de vie à plus de cent ans.

Du béton léger sera également fourni pour la construction de bâtiments ministériels, permettant de réduire le poids des édifices.

La nouvelle capitale égyptienne doit voir le jour à 45 km du Caire en plein désert. Sa surface doit atteindre 700 km2, héberger jusqu’à 7 millions d’habitants et accueillir un nouvel aéroport. Quelque 20’000 ouvriers travaillent sur ce gigantesque chantier, dont le coût est évalué à 45 milliards de francs, selon la RTS.

Hormis la participation à ce projet pharaonique, Lafargeholcim - qui emploie 1600 personnes en Egypte - est aussi impliqué dans d’autres travaux à travers le pays, notamment l’agrandissement du métro du Caire, des tunnels sous le canal de Suez et des élargissements d’infrastructures portuaires.