Tokyo: le Nikkei rebondit de 0,89%

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a repris 187,11 points. Il a néanmoins subi sept séances négatives sur les neuf plus récentes. L’indice élargi Topix s’est pour sa part redressé vendredi de 1,09%.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a rebondit de 0,89% vendredi, aidé par des indicateurs bien orientés aux Etats-Unis, même si les inquiétudes persistent sur l’évolution de la conjoncture internationale sur fond de querelle commerciale sino-américaine.

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 187,11 points à 21.250,09 points. Il a néanmoins subi sept séances négatives sur les neuf plus récentes.

L’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau s’est pour sa part redressé vendredi de 1,09% (+16,70 points) à 1.554,25 points.

La Bourse de New York avait terminé dans le vert jeudi, portée par les résultats meilleurs que prévu de Cisco et Walmart. Des statistiques américaines sur les mises en chantier de logements et demandes hebdomadaires d’allocations chômage ont en outre permis d’atténuer l’impact négatif de chiffres décevants publiés auparavant sur les ventes au détail et la production industrielle.

A Tokyo, le regain constaté est «un rattrapage après que des craintes excessives sur les tensions entre les Etats-Unis et la Chine ont fait chuter les actions très bas», a écrit dans une note Yoshihiro Ito, d’Okasan Online Securities. Selon lui, les investisseurs estiment que de nouvelles éventuelles mesures punitives entre les deux parties n’arriveront pas immédiatement.

Sony vedette

Du côté des devises, le dollar remontait à 109,63 yens, contre 109,47 yens jeudi à la clôture de la place tokyoïte, et l’euro s’affaissait légèrement à 122,50 yens, contre contre 122,70 yens.

Sur les 225 composantes du Nikkei, près des trois quarts ont augmenté.

L’action du fleuron de l’électronique Sony a sans conteste été la vedette du jour avec un bond de 9,89% à 5.900 yens. Cette performance exceptionnelle, elle la doit à deux nouvelles, la première pesant assurément plus.

Sony a annoncé jeudi après la clôture du marché un plan de rachat de ses propres actions pour un montant pouvant atteindre jusqu’à 200 milliards de yens (1,6 milliard d’euros). Le groupe prévoit d’effectuer l’acquisition de 60 millions de ses titres (4,8% du total en circulation) d’ici le 31 mars 2020, date de fin de l’exercice comptable en cours.

Par ailleurs, Sony a annoncé un accord avec son grand rival dans le jeu vidéo, l’américain Microsoft: les deux vont coopérer dans les jeux en streaming afin de muscler leur offre face à l’entrée dans l’arène du mastodonte d’internet, Google.

Ont aussi eu une belle journée le groupe de bureautique/photo Nikon (+3,68% à 1.463 yens), la compagnie d’assurance T&D Holdings (+4,55% à 1.136,5 yens), le spécialiste des sanitaires Toto (+3,26% à 3.950 yens) ou encore le studio de jeux vidéo et divertissements numériques Konami Holdings (+3,75% à 4.975 yens).

A noter par ailleurs le repli de 0,85% à 780,4 yens de l’action Nissan qui avait grimpé la veille. Nissan a confirmé après la fermeture du marché accepter l’entrée dans son nouveau conseil d’administration de Thierry Bolloré, directeur général de Renault, premier actionnaire du constructeur japonais mis à mal par l’affaire Ghosn.