Les Bourses européennes sans direction marquée

AWP

3 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a perdu 0,04%.

Les Bourses européennes ont clôturé mercredi en ordre dispersé dans un contexte marqué par des incertitudes géopolitiques, tandis que Wall Street montait à la mi-séance, portée notamment par une progression de la production industrielle en avril (+0,7%). En zone euro, le taux d’inflation sur un an a ralenti en avril (1,2% contre 1,3% en mars) tandis qu’en Allemagne, il s’est élevé à 1,6% en avril sur un an, stable par rapport à mars. Aux Etats-Unis les mises en chantier de logements ont baissé de 3,7%, contre toute attente. Les stocks de pétrole brut ont enregistré un recul la semaine dernière, en baisse de 17,0% par rapport à la même époque l’an dernier.

L’Eurostoxx 50 a perdu 0,04%.

A Paris, le CAC 40 a progressé de 0,26%, soit 14,38 points, à 5.567,54 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,3 milliards d’euros, atteignant son plus haut niveau depuis décembre 2007 et améliorant son record annuel. Elior Group a chuté de 13,97% à 13,30 euros. Dans son sillage, Sodexo perdait 1,80% à 82 euros. Alstom a pris 3,77% à 40,23 euros. Vallourec a pris 8,47% à 5,39 euros. Engie a reculé de 3,52% à 14,25 euros. Spie a aussi perdu 3,37% à 17,47 euros. Fnac Darty a pris 6,25% à 94,35 euros. Worldline a bondi de 8,12% à 47,94 euros.

A Londres, le FTSE-100 a grappillé 0,15%, ou 11,22 points, à 7.734,20 points. Le groupe de logiciels informatiques Micro Focus a été une des principales vedettes de la journée, bondissant de 6,19% à 1.347,50 pence. Burberry a gagné 3,58% à 1.868 pence. La société de paris Paddy Power a bondi de 6,31% à 8.250 pence. Les compagnies minières ont passé aussi une belle journée: Anglo American (+4,98% à 1.892,40 pence), Glencore (+3,63% à 393,05 pence) et Rio Tinto (+2,85% à 4.350 pence). A l’inverse, le fabricant irlandais d’emballages papier et carton Smurfit Kappa a perdu 5,08% à 2.950 pence et la compagnie énergétique Centrica 5,05% à 140,90 pence.

A Francfort, le Dax a gagné 0,20%, soit 26,3 points, à 12.996,33 points. Commerzbank a lâché 6,07% à 10,34 euros et Deutsche Bank 2,68% à 10,98 euros. En recul aussi, les géants de l’assurance Allianz (-1,44% à 189,50 euros) et de la réassurance Munich Re (-0,88% à 191,90 euros). Deutsche Börse a perdu 1,20% à 115,10 euros. Siemens a gagné 0,69% à 116,98 euros. L’équipementier sportif Adidas (+2,65% à 193,90 euros) a fini en tête du Dax.

A Milan, le FTSE Mib a perdu 2,32%, à 23.734 points, en raison de l’incertitude politique liée à la formation d’un nouveau gouvernement et de la hausse du spread – l’écart entre les taux d’emprunt italien et allemand. Saipem a réalisé la meilleure performance avec +12,24% à 3,917 euros, suivi de Tenaris (+1,84% à 16,62 euros) et de Moncler (+0,88% à 37,98 euros). Finecobank a subi la plus forte baisse (-5,47% à 9,196 euros) suivi de Banco BPM (-5,37% à 2,87 euros) et de Mediaset Spa (-5,28% à 3,139 euros).

A Madrid, l’Ibex 35 a lâché 0,95% à 10.111 points, particulièrement plombé par le secteur bancaire (Banco Santander -2,52% à 5,33 euros, BBVA -1,62% à 6,62 euros, CaixaBank -3,54% à 4,14 euros et Banco Sabadell -4,19% à 1,67 euro). Le gestionnaire semi-public d’aéroports Aena, n°1 mondial du secteur, a perdu 3,73% à 172,80 euros, après la mise en vente de 2,6% du capital par le fonds britannique TCI, premier actionnaire après l’Etat espagnol. Le groupe de hard-discount Dia a chuté de 4,01% à 3,19 euros. Le poids lourd du textile Inditex (Zara) a terminé en revanche en hausse de 0,71% à 26,87 euros, tout comme le leader mondial des réservations de voyage Amadeus (+1,51% à 65,68 euros).

Le SMI de la Bourse suisse a perdu 0,23% à 8.973,88 points. Les valeurs bancaires étaient particulièrement malmenées: UBS a chuté de 1,59% à 16,05 francs suisses, Credit Suisse de 1,56% à 16,71 francs suisses et Julius Baer de 1,11% à 62,16 francs suisses. Novartis a cédé 0,26% à 77,78 francs suisses après avoir annoncé le départ en retraite d’un de ses dirigeants, qui a estimé que le recours à la société de conseils fondée par Michael Cohen, l’avocat personnel du président américain, était «une erreur». La semaine dernière, le groupe suisse s’est trouvé éclaboussé par le scandale autour de l’actrice américaine Stormy Daniels lorsque son avocat, Michael Avenatti, a dévoilé le nom de sociétés qui ont eu recours aux services d’Essential Consultants, une société fondée par Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump.

A Amsterdam, l’AEX a pris 0,11% à 565,13 points. Philips a gagné 1,91% à 35,99 euros et le groupe de biotechnologie Galapagos 1,35% à 81,08 euros. A l’inverse, la banque ABN AMRO a perdu 2,23% à 24,16 euros et l’assureur NN Group 1,26% à 38,43 euros.

A Bruxelles, le Bel-20 a reculé de 0,49%, à 3.876,69 points. Neuf valeurs étaient dans le rouge, dont le groupe français Engie, qui a affiché la moins bonne performance (-3,42% à 14,27 euros). Le producteur d’acier inox Aperam caracolait en tête (+2,24% à 41,54 euros).

A Lisbonne, le PSI 20 a fini quasiment à l’équilibre (-0,07%) à 5.695,67 points. EDP-Energias a perdu 1,16% à 3,40 euros et sa filiale dans les renouvelables EDP Renovaveis 0,56% à 8,03 euros. Jeronimo Martins a gagné 0,47% à 13,82 euros et Galp Energia a lâché 0,76% à 16,95 euros. BCP a perdu 1,64% à 0,28 euro.