Hong Kong termine en hausse, contrairement à Shanghai et Shenzhen

AWP

2 minutes de lecture

Le Hang Seng prend 0,67% à 30’792,26 points. Shanghai et Shenzhen abandonnent 0,20% à 3’135,08 points et 0,22% à 1’806,08 points.

La Bourse de Hong Kong a fini lundi dans le vert malgré des perspectives incertaines d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a pris 0,67%, soit 204,22 points, à 30’792,26 points.

En Chine continentale, en revanche, l’indice composite de Shanghai a abandonné 0,20% (-6,22 points) à 3’135,08 points dans un volume de transactions de 168,2 milliards de yuans (22,58 milliards d’euros).

L’indice de Shenzhen a perdu 0,22% (-3,95 points) à 1’806,08 points dans un volume d’échanges de 230,00 milliards de yuans (30,87 milliards d’euros).

Le sommet Trump-Kim apparaît de nouveau d’actualité. Donald Trump a souligné dimanche le «brillant potentiel» de Pyongyang, frappé par de sévères sanctions économiques internationales, et confirmé qu’une équipe américaine se trouvait en Corée du Nord pour préparer sa rencontre historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un comme initialement prévu.

Samedi, le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen avaient créé la surprise en se rencontrant dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées.

Alors que le valeurs du secteur de l’énergie en Asie ont été touchées par la chute des prix du pétrole, celles cotées à Hong Kong ont profité de l’annonce que les autorités chinoises avaient donné aux entreprises la liberté d’augmenter et de baisser les prix du gaz en fonction de l’offre et de la demande.

PetroChina, le plus grand fournisseur de gaz du pays, a bondi de 6,45% à 6,44 dollars de Hong Kong (HKD) et Sinopec a fini en hausse de 0,27% à 7,34 HKD.

Toutefois, CNOOC a chuté de 0,91% à 13,00 HKD.

Parmi les autres valeurs à Hong Kong, l’opérateur de casinos Galaxy Entertainment a gagné 2,92% à 70,40 HKD et son rival Sands China 2,77% à 48,30 HKD.

AAC Technologies a grimpé de 3,09% à 116,60 HKD et Tencent a fini en hausse de 0,30% à 405,20 HKD, tandis que le géant de l’assurance AIA a progressé de 3,26% à 72,80 HKD. HSBC a cédé 0,26% à 76,85 HKD.

Le géant russe de l’aluminium Rusal a bondi de 13,57% à 2,26 HKD après avoir annoncé vendredi que le PDG Oleg Deripaska avait démissionné de son siège au conseil d’administration, une étape clé dans les efforts de l’entreprise pour échapper aux sanctions américaines visant son fondateur et actionnaire clé.

Les Bourses de Chine continentale ont souffert pour lu part de la crainte qu’un examen par la banque centrale de la qualité des actifs des institutions financières ne provoque un assèchement des liquidités.

La Banque populaire de Chine devrait procéder à une évaluation macroprudentielle (MPA) des actifs des institutions financières à la fin juin, en les passant au peigne fin juin pour estimer des facteurs tels que la qualité des actifs et le niveau d’endettement.

«La MPA causera un resserrement des liquidité sur le marché car les banques seront très prudentes pendant l’examen et le marché réagit à l’avance», a déclaré Zhang Yanbing de Zheshang Securities.

Les banques ont reculé à Shanghai. Le géant bancaire ICBC a abandonné 0,35% à 5,76 yuans (CNY), tandis que China Construction Bank a perdu 0,27% à 7,27 CNY.

Les actions des producteurs de spiritueux ont progressé. Kweichow Moutai, coté à Shanghai, a gagné 3,28% à 740,40 CNY, tandis que Wuliangye Yibin, coté à Shenzhen, a bondi de 4,24% à 77,45 CNY.