Danske Bank va changer de président

AWP

1 minutes de lecture

L’un des plus gros actionnaires de la banque, A.P. Møller Holding, a convoqué une assemblée générale extraordinaire pour dans deux semaines.

La première banque danoise Danske Bank, enferrée dans un gigantesque scandale de blanchiment qui lui vaut une enquête de la justice américaine, a annoncé mardi la tenue d’une assemblée générale extraordinaire pour se choisir un nouveau président.

«A la suite des discussions avec plusieurs actionnaires importants et à la lumière de la situation actuelle de la Banque, le Conseil d’administration (...) s’est mis d’accord sur le fait que des changements extraordinaires et importants sont nécessaires pour rétablir la confiance de tous les actionnaires», a indiqué l’institution financière dans un communiqué.

Depuis le début de l’année, Danske Bank a perdu quasiment la moitié de sa valeur boursière. Elle se cherche un nouveau directeur-général depuis la démission en septembre de Thomas Borgen à cause d’une vaste affaire de blanchiment dans sa filiale estonienne.

Les transactions visées par les différentes enquêtes ouvertes, au Danemark, à Bruxelles, à Londres ou encore aux États-Unis, portent sur 15.000 clients étrangers non-résidents en Estonie et 9,5 millions de paiements pour un total de 200 milliards d’euros ayant transité entre 2007 et 2015 via cette filiale.

Une part importante de ces fonds a été jugée suspecte.

Dès septembre, Ole Andersen avait indiqué qu’il souhaitait quitter la présidence de la banque.

Son successeur sera élu d’ici deux semaines à l’issue d’une assemblée extraordinaire convoquée par l’un des plus gros actionnaires de la banque, la holding d’investissement A.P. Møller Holding.