Moody’s abaisse la note de Danske Bank

AWP

1 minutes de lecture

Le scandale de blanchiment coûte à la banque danoise une dégradation de sa note de A2 à A1.

L’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé vendredi la note de la banque danoise Danske Bank, empêtrée dans un énorme scandale de blanchiment qui lui vaut une enquête de la justice américaine.

Cette décision «intervient à la suite de l’annonce indiquant que la banque faisait l’objet d’une enquête judiciaire par le département de la Justice des États-Unis, liée au blanchiment d’argent via sa filiale estonienne entre 2007-2015», a indiqué l’agence dans un communiqué.

Les notes de dépôt à long terme et des titres garantis de premier rang de la banque ont ainsi été abaissés de A2 à A1.

Selon un rapport indépendant commandé par la banque, elle a vu transiter entre 2007 et 2015 quelque 200 milliards d’euros à travers les comptes de 15.000 clients étrangers non-résidents en Estonie. Les transactions ont été faites en dollars et en euros.

Une part importante de ces fonds a été jugée suspecte, ce qui pourrait porter la somme d’argent sale à plusieurs dizaines de milliards d’euros, provenant essentiellement de Russie.

Moody’s dit craindre de voir infliger à Danske Bank de «lourdes amendes» - notamment avec l’ouverture de l’enquête outre-Atlantique - ainsi que la mobilisation importante de ressources et d’efforts pour gérer cette crise.

La présentation du rapport avait entraîné mi-septembre la démission du directeur général de l’institution, Thomas Borgen. Le directeur de la banque pour le Danemark, Jesper Nielsen, occupe désormais ce poste par intérim.

Le scandale, qualifié par le ministre danois des Entreprises de «plus grande affaire de blanchiment en Europe» dans un pays traditionnellement cité pour son faible niveau de corruption, fait l’objet de plusieurs enquêtes au Danemark mais aussi au Royaume-Uni et est dans le collimateur de l’Union européenne.