Changement à la direction de VP Bank

AWP

1 minutes de lecture

Le conseil d’administration de l’établissement liechtensteinois et son directeur général Alfred Moeckli ont décidé de cesser leur collaboration à fin janvier.

Un changement intervient à a la tête de VP Bank. D’un commun accord, le conseil d’administration de l’établissement liechtensteinois et son directeur général Alfred Moeckli ont décidé de cesser leur collaboration à fin janvier. Urs Monstein, actuel responsable des opérations (COO) lui succède à titre intérimaire.

Dans un communiqué publié mardi, VP Bank ajoute que M. Moeckli entend se consacrer à de nouvelles tâches, précisant que le résiliation des rapports de travail entre ce dernier et le gestionnaire de fortune de la principauté intervient dans le cadre de la planification de la succession en raison d’âge. Au cours des six dernières années, le directeur général sortant a contribué de manière décisive au développement de la banque, en particulier dans le contexte de l’après-crise financière.

Contactée par AWP, une porte-parole de la banque a indiqué que M. Moeckli, actuellement âgé de 58 ans, avait déjà fait part de son souhait de ne pas assumer la direction de VP Bank jusqu’à l’âge de la retraite. La représentante n’a pas souhaité entrer en matière sur d’éventuelles autres raisons ayant entraîné le départ du directeur général.

Si VP Bank a annoncé la semaine dernière une baisse de son bénéfice au titre de l’exercice 2018, le départ de M. Moeckli n’y est en aucun cas liée, a poursuivi la porte-parole. Il n’intervient pas non plus en raison du conflit juridique auquel la banque est confrontée en Russie et pouvant potentiellement lui coûter plusieurs millions de francs. En novembre dernier le gestionnaire de fortune a fermé son bureau russe.

La recherche d’un successeur à M. Moeckli a été entamé, des candidatures aussi bien internes qu’externes étant prises en considération. Assurant l’intérim à compter du mois prochain, M. Monstein a été nommé en mai 2018 responsable des opérations de l’établissement.

Commentant ce départ surprise, les analystes de la Banque cantonale de Zurich évoquent dans leur premier commentaire la possibilité de divergences de vues entre le conseil d’administration et le directeur général quant à une éventuelle acquisition. La dernière reprise de taille pour VP Bank remonte à quatre ans, bien que l’établissement dispose de près de 400 millions de capitaux excédentaires.

L’annonce du départ de M. Moeckli ne s’est guère ressentie sur le cours de l’action VP Bank. Vers 10h00 à la Bourse suisse, le titre gagnait 0,29% à 137,40 francs. Dans le même temps, l’indice élargi SPI progressait de 0,41%.