Résister à la crise grâce à l’immobilier

Swiss Life Asset Managers

3 minutes de lecture

Face aux crises, la résistance des biens immobiliers très bien situés s’est également vérifiée lors de la pandémie de Covid-19.

Toutefois, en tant qu’investisseur, il ne s’agit pas non plus négliger, outre les composantes liées à l’emplacement, les conditions variées des différents secteurs du marché immobilier suisse. Durant la crise du coronavirus, le commerce de détail a ainsi subi la pression de la forte hausse de la consommation en ligne. Et les changements structurels ne sont pas encore arrivés à leur terme.

Les surfaces de bureaux doivent elles aussi faire face à de nouveaux défis: l’augmentation du recours au télétravail dans de nombreux secteurs et les incertitudes économiques ont modifié les besoins des entreprises en termes de surfaces. Une nouvelle répartition des locaux est nécessaire pour répondre à la nouvelle situation en matière de collaboration. La demande en emplacements centraux et attrayants reste élevée, mais les emplacements périphériques sont davantage sous pression. Ainsi, la polarisation entre les objets situés à des emplacements secondaires et de premier ordre se poursuit encore.

Les actifs résidentiels restent l’un des secteurs les plus attractifs

Le marché suisse de l’immobilier résidentiel reste robuste et particulièrement attrayant. Sur le plan historique, les actifs résidentiels se distinguent par des taux de vacance faibles et globalement constants. Depuis 1984, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), le taux de vacance des biens résidentiels évolue dans une fourchette relativement étroite (0,4% – 1,8%). Celui-ci a certes augmenté après la crise immobilière, mais est resté inférieur à 2%.

Même la pandémie de Covid-19 n’a pas mis ce marché en difficulté. En 2021, les taux de vacance ont même reculé pour la première fois en douze ans. Le marché résidentiel jouit d’une certaine indépendance vis-à-vis de la conjoncture et est extrêmement résistant grâce à un taux de locataires élevé, d’environ 60%. De plus, selon les prévisions de l’OFS, la population suisse devrait continuer de croître d’environ 1% par an. Dans un contexte où les investisseurs recherchent la sécurité, les secteurs dont les données fondamentales restent intactes, comme les immeubles locatifs suisses, sont prisés.

En comparaison historique, les loyers existants des biens résidentiels suisses affichent une hausse constante. Ils ont plus que doublé au cours des 40 dernières années, enregistrant une croissance annualisée de 2,5%, soit de l’ordre de l’évolution annuelle moyenne des salaires1. Outre les réglementations relatives au droit du bail, la stabilité des loyers existants s’explique surtout par le grand nombre de locataires qui induisent une demande constante de logements bien situés. Cette faible volatilité assure des flux de trésorerie sûrs et confère une grande stabilité aux évaluations immobilières.

De solides données fondamentales

En raison de la faiblesse persistante des taux d’intérêt, les investissements dans l’immobilier restent attrayants par rapport aux placements en produits de taux. La pandémie est en recul et l’économie opère quasiment à nouveau à des niveaux normaux. En outre, la reprise et l’amélioration du marché du travail donnent un nouvel élan à la demande de surfaces. Les marchés immobiliers suisses disposent ainsi d’une base solide, quelle que soit leur utilisation.

Divers fonds immobiliers bénéficient de cette évolution, comme en témoignent les augmentations de capital prévues. Par exemple, le fonds Swiss Life REF (CH) Swiss Properties, qui s'ouvrira à une nouvelle diversification en décembre 2021 afin de poursuivre sa croissance. Le capital supplémentaire servira à acquérir un portefeuille de biens résidentiels d’une valeur de 340 millions de francs. Lancé en 2015, Swiss Life REF (CH) Swiss Properties a connu une évolution favorable en termes de rendement et de valeur. Son développement sélectif clairement axé sur la qualité a fait ses preuves: le fonds immobilier investit dans un portefeuille de biens immobiliers haut de gamme, caractérisé par une forte proportion d’immeubles résidentiels et une concentration sur les régions économiquement dynamiques, offrant ainsi une haute sécurité des revenus locatifs. Le fonds comprend actuellement 138 biens d’une valeur de marché d’environ 1967 millions de francs (état au 31.03.2021). Après l’acquisition, le fonds disposera au total de 156 biens immobiliers comptabilisant près de 4000 logements. Depuis 2018, le fonds immobilier Swiss Life REF (CH) Swiss Properties participe chaque année au GRESB (Global Real Estate Sustainability Benchmark). Depuis 2019, il bénéficie de la notation «Green Star» qui témoigne de la bonne intégration des facteurs ESG dans les placements immobiliers.

 

1 OFS, BNS, Wüest Partner et Swiss Life Asset Managers

 

Clause de non-responsabilité
Cette publication a un contenu publicitaire.

La présente communication a été établie avec tout le soin et la diligence requis. Nous ne nous portons toutefois nullement garants des pertes qui pourraient découler de l’utilisation des informations qu’il renferme. La présente publication ne constitue ni une incitation, ni une recommandation pour l’achat ou la vente d’instruments de placement. Son but est uniquement d’informer. Avant toute souscription ou acquisition en bourse de parts du fonds, les investisseurs sont priés de se procurer et de lire attentivement les informations détaillées sur le fonds contenues dans les documents réglementaires (prospectus avec contrat de fonds intégré, prospectus simplifié et derniers rapports annuel et semestriel). Ces informations constituent la seule base juridique pour l’achat de parts de fonds. Ces documents sont disponibles gratuitement sous forme électronique ou papier auprès de la direction du fonds Swiss Life Asset Management SA, General-Guisan-Quai 40, 8002 Zurich.
La performance historique ne présume en rien de celle en cours ou à venir. Les données de performance ne tiennent pas compte des commissions et frais prélevés au moment de l’émission et du rachat des parts. Tant Swiss Life SA que les autres membres du groupe Swiss Life sont autorisés à détenir des positions dans ce fonds ainsi qu’à les acheter et à les vendre. Les fonds de Swiss Life Asset Managers ne peuvent être proposés à la vente ou vendus aux Etats-Unis ou au nom de citoyens américains ou d’US persons résidant aux Etats-Unis. «Swiss Life Asset Managers» est le nom de marque des activités de gestion de fortune du groupe Swiss Life. Plus d’informations sur www.swisslife-am.com. Source: Swiss Life Asset Managers (sauf mention contraire). Tous droits réservés. Contact: [email protected]