Blackrock a dépassé les attentes au deuxième trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net trimestriel du groupe, dirigé par Laurence Fink, a progressé de 26% à 1,07 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires a augmenté de 11,4%.

Le gestionnaire d'actifs américain Blackrock a dépassé les attentes au deuxième trimestre, mais les entrées d'argent ont diminué en raison du renforcement du dollar.

Le bénéfice net trimestriel a progressé de 26% à 1,07 milliard de dollars, principalement grâce à un faible taux d'imposition comparé au premier trimestre 2017.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 6,66 dollars contre 6,55 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 11,4% à 3,61 milliards de dollars contre 3,59 milliards escomptés.

La société gérait pour 6.300 milliards de dollars d'actifs au 30 juin, contre 6.320 milliards trois mois plus tôt.

Cette baisse des actifs d'un trimestre à l'autre s'explique principalement par la conversion en dollars des investissements réalisés par les portefeuilles détenus hors des frontières américaines.

Un renforcement du dollar qui a entrainé une diminution des entrées d'argent

La récente volatilité sur les marchés financiers a conduit au renforcement du dollar, ce qui s'est traduit par un manque-à-gagner de 87,5 milliards de dollars pour Blackrock en dépit de son développement à l'international.

«Nous avons déjà vu des marchés de ce type auparavant (mais) Blackrock dispose d'un portefeuille hors pair, d'outils numériques et technologiques qui lui permettent de proposer de la valeur sur le long terme à ses clients et ses actionnaires», a tenu à rassurer le PDG Laurence Fink, cité dans le communiqué.

Et de poursuivre: «En dépit du ralentissement général en entrées d'argent pour le secteur du fait des incertitudes gagnant les investisseurs dans l'environnement de marché actuel, le dialogue avec nos clients et les opportunités de fournir des solutions de long terme sont plus solides que jamais».

Blackrock a réussi à attirer 20 milliards de dollars de nouveaux investissements en un an, dont 14,5 milliards de dollars qui lui ont été confiés par les investisseurs souhaitant s'engager sur le long terme.

Les fonds indiciels (Exchange Traded Funds, ETF), qui suivent les évolutions d'un indice particulier sur le marché, principal moteur de croissance récent de Blackrock, ont de leur côté enregistré 17,81 milliards de dollars d'apports nouveaux.

A lire aussi...