Entreprises: les Zurichois voteront sur la réforme fiscale

AWP

1 minutes de lecture

Le parlement cantonal a décidé lundi de modifier le régime fiscal des corporations forestières.

Les Zurichois voteront sur la réforme cantonale de la fiscalité des entreprises. Le parlement cantonal ayant décidé lundi de modifier le régime fiscal des corporations forestières, le projet est soumis au référendum obligatoire.

La réforme cantonale de la fiscalité des entreprises, acceptée en première lecture lundi par le parlement zurichois, est la mise en oeuvre de la réforme fédérale Projet fiscal 17 (PF17). A Zurich, il est prévu d’abaisser le taux d’imposition maximal des bénéfices des entreprises de 21,1 à 18,2 %.

La baisse des recettes fiscales pour le canton et les communes est estimée à 450 millions de francs. Contrairement à Bâle-Ville et Vaud, la réforme zurichoise ne prévoit aucune compensation sociale.

«Inacceptable» pour les Verts

Pendant les débats lundi au parlement zurichois, le PS a déclaré qu’il n’acceptera cette réforme que si elle s’accompagne d’une hausse des allocations familiales et des subsides de formation. Ces propositions ont été rejetées. Pour les Verts, la baisse des recettes fiscales de près d’un demi-milliard de francs est «inacceptable».

Pour la majorité bourgeoise, le projet soumis est un «compromis équilibré». L’UDC soutient sans réserve le projet du gouvernement. Le parti aurait souhaité éviter le référendum obligatoire. C’est à la gauche de récolter des signatures pour «son référendum», a déclaré un élu UDC.

Pour le gouvernement, cette réforme permet d’éviter un exode des entreprises vers d’autres cantons. Grâce à elle, Zurich reste concurrentiel, même si d’autres cantons ont décidé de baisses plus conséquentes de la fiscalité des entreprises, a souligné le chef du département des finances Ernst Stocker.

A lire aussi...