Zone euro: l’emploi commence à flancher

Louis Boisset, BNP Paribas

1 minutes de lecture

Une réponse budgétaire forte, à la fois nationale et européenne, reste attendue pour gérer au mieux la seconde partie de l’année 2020.

L’emploi en zone euro a enregistré sa première baisse (-0,2% t/t) depuis le deuxième trimestre 2013. Sur un an, l’emploi continue de progresser mais marque un très fort ralentissement (+0,3% au premier trimestre 2020 après +1,1% au quatrième trimestre 2019).

Ce n’est que le début. La contraction du PIB de la zone euro attendue pour le deuxième trimestre 2020 devrait en effet être nettement plus marquée que celle observée au premier trimestre 2020 (confirmée à -3,8% t/t selon les dernières estimations). De plus, l’indice PMI relatif à la composante «emploi» du mois d’avril avait enregistré une chute historique, ce qui laisse craindre une détérioration massive du marché du travail dans les prochains mois.

Les publications successives de données économiques particulièrement dégradées pour la zone euro mettent en lumière la nécessité des mesures déjà prises pour lutter contre la crise du COVID-19, mais également la nécessité d’accentuer les efforts. Une réponse budgétaire forte, à la fois nationale et européenne, reste attendue pour gérer au mieux la seconde partie de l’année 2020, et enclencher rapidement une relance économique.

A lire aussi...