Synthèse hebdomadaire de J.P. Morgan Asset Management

Vincent Juvyns, J.P. Morgan Asset Management

1 minutes de lecture

Parmi les grands pays développés, le Royaume-Uni a pris le départ le plus impressionnant pour ce qui est de vacciner sa population.

Réflexion de la semaine

Parmi les grands pays développés, le Royaume-Uni a pris le départ le plus impressionnant pour ce qui est de vacciner sa population. Les autorités ont fixé un objectif ambitieux, à savoir administrer une première dose de vaccin à tous les citoyens âgés de plus de 70 ans ainsi qu’aux travailleurs en première ligne et aux personnes cliniquement vulnérables d’ici à la mi-février. Elles semblent avoir toutes les chances d’atteindre cet objectif. Les États-Unis et notamment les grands pays de la zone euro ont connu des débuts plus lents. Notre scénario de base est toutefois le suivant: le lancement des campagnes de vaccination permettra à l’économie des pays développés de commencer à se redresser au printemps puis l’activité s’accélèrera nettement au second semestre de l’année, à mesure que les ménages dépenseront l’épargne qu’ils ont accumulée durant la pandémie. Si les raisons de faire preuve d’optimisme sont multiples, les investisseurs devraient rester attentifs aux informations concernant les mutations du virus et aux conséquences potentielles sur l’efficacité des vaccins qui pourraient retarder ce calendrier.

 

 


 

A lire aussi...