Les PME frappées par la crise du coronavirus – PME PMI de Raiffeisen

Domagoj Arapovic, Raiffeisen

1 minutes de lecture

Une récession est sans doute inéluctable en 2020. Les PME industrielles sont fortement touchées comme le montre le PMI de Raiffeisen.

Comme attendu, le moral des PME industrielles suisses s'est sensiblement détérioré en mars en raison de la pandémie du coronavirus. Le PMI PME de Raiffeisen s'est replié de 45,3 à 41,4 points d'indice, tombant ainsi à un niveau qui, dans d'autres indices des directeurs d'achats, correspond généralement à une récession marquée. Certaines des PME interrogées avaient déjà communiqué leurs prévisions à mi-mars, peu avant que le Conseil fédéral ne proclame l'état d'exception. Sinon, le PMI aurait chuté encore davantage. En mars, le sous-indice «carnets de commandes» s'est massivement effondré, passant de 46,8 à 34,1 points, et le volume de production a enregistré un recul nettement plus prononcé qu'en février. Pour la première fois depuis des mois, les sous-composantes «stocks de marchandises» et «délais de livraison» se sont à nouveau situées au-dessus du seuil de croissance de 50, ce qui dans le contexte actuel n'est cependant pas signe d'une évolution positive. Les marchandises en stock ont augmenté en raison de l'effondrement des ventes et l‘allongement des délais de livraison est imputable à des problèmes dans les chaînes de livraison et de production. L'évolution future de la conjoncture dépendra fortement de la rapidité avec laquelle les mesures de confinement pourront être levées, ce qui est toutefois impossible à prévoir actuellement. Quoi qu'il en soit, la crise du coronavirus n'épargne aucune branche et une récession est sans doute inéluctable dans l'année en cours.

A lire aussi...