La thématique de la reflation s’impose sur les marchés – Weekly Cross-Asset d’Exane

Florian Roger, Exane Derivatives

1 minutes de lecture

Des surprises positives sur les fronts de l’activité et de l’inflation vont continuer d’alimenter le scénario de reflation sur les marchés.

Dopés par la poursuite de la flambée des prix des matières premières et les avancées politiques autour de la mise en œuvre du plan de relance budgétaire de J. Biden, la remontée des rendements obligataires s’est accélérée. Ces derniers ont atteint les niveaux que nous jugions potentiellement critiques pour le court terme (1,5%/1,6% pour le taux 10 ans US) car générant des tensions sur les taux réels et donc potentiellement des inquiétudes sur la valorisation de certains segments de marché.

Cela a effectivement provoqué une correction des actifs risqués en fin de semaine. Les actions émergentes, qui enregistraient une performance de plus de 10% depuis le début de l’année, ont le plus corrigé (-6,3% sur la semaine pour le MSCI Emergent). Les valeurs technologiques américaines, qui affichent des multiples de valorisation très tendus, ont également été sérieusement chahutées (-4,9% sur la semaine pour le Nasdaq). A contrario, le style value a surperformé (actions européennes, secteurs travel & leisure et banks, thématiques Exane deep value,  Exane Apollo, fonds Ixios Recovery notamment).

Selon nous, des surprises positives sur les fronts de l’activité et de l’inflation vont continuer d’alimenter le scénario de reflation sur les marchés. Du fait de ces perspectives cycliques favorables, la remontée des rendements obligataires va rester un des principaux risques pour la stabilité macro-financière. Il sera donc impératif que la Fed pilote la courbe des taux, en amenant le marché obligataire à marquer des paliers de décompression et en prévenant un durcissement durable des taux réels. Si tel est le cas (ce que nous anticipons en scénario central), le marché devrait sortir par le haut de la phase de volatilité qui débute et les investisseurs devraient privilégier durablement la value.

A lire aussi...