Corrélation entre critères ESG et rendement

Andrea Astone, BMO Global Asset Management

1 minutes de lecture

Les placements ESG génèrent-ils du rendement? La réponse parait bien être positive.

Lorsque les fonds éthiques n'en étaient qu'à leurs balbutiements, l'une des hypothèses les plus courantes était que les fonds qui intègrent des caractéristiques ESG, et en particulier ceux qui sont soumis à une stricte sélection éthique, doivent nécessairement faire l’objet d’un compromis sur la performance.

Aujourd’hui, de plus en plus d’investisseurs reconnaissent l'importance financière potentielle de questions telles que la gouvernance, la gestion du travail et la performance environnementale. Par ailleurs, les grandes tendances de durabilité comme la transition vers une énergie à faible émission de carbone et les changements démographiques offrent des opportunités aux entreprises d’être visibles sur ces sujets et d’apporter des solutions. La question est de savoir si les investisseurs peuvent réellement générer de l’alpha ESG. En d'autres termes, est-ce que l'examen des facteurs ESG, dans le cadre d'une analyse intégrée de sociétés, peut permettre la prise de décisions d'investissement de meilleure qualité, susceptibles d’améliorer le rendement des fonds à long terme?

«Une étude publiée par MSCI en 2016 analyse la relation
entre les données ESG et la qualité de l'investissement.»

La relation entre les niveaux ESG des entreprises et la performance financière a fait l'objet de très nombreuses études. Alors que les premières recherches souffraient particulièrement de la pauvreté des données disponibles, les études plus récentes ont l'avantage de disposer de données à plus long terme et couvrant un univers d'entreprises plus large.

Une étude publiée par MSCI en 2016 analyse la relation entre les données ESG et la qualité de l'investissement. Elle démontre qu’il existe une corrélation positive entre ces deux éléments. En effet, une analyse ESG consciencieuse permet d’identifier des opportunités de placement de qualité qui devraient être à même de générer un profit potentiellement supérieur à la moyenne.

«L’engagement actif permettrait de dégager
un rendement positif supérieur à la moyenne.»

Une autre source potentielle de profit est l’engagement des gérants d’actifs auprès des sociétés afin de les accompagner dans l’intégration des facteurs ESG. Deux études publiées en 2017 par Dimson et al et Gond démontrent que l’engagement actif permet d’améliorer la «qualité» des entreprises et par conséquent, le profil ESG des portefeuilles ainsi que les rendements. Dimson et al avance notamment que l’engagement actif permettrait de dégager un rendement positif de 4,4% supérieur à la moyenne. Plus généralement, la quasi-totalité des études sur le sujet affirment avec conviction qu’il existe bien une relation positive entre les facteurs ESG et la performance des entreprises, et que la création d'un élan ESG positif soutient bel et bien la performance financière à long terme.

Il est donc nécessaire que les investisseurs et les entreprises travaillent ensemble pour hausser la barre en matière de gestion ESG. Non seulement pour soutenir la performance, mais également pour contribuer de manière positive aux objectifs mondiaux de durabilité.