Russie: la fuite des capitaux en hausse en début d’année

AWP

1 minute de lecture

Entre janvier et avril, ces fuites se sont établies à 34,7 milliards de dollars, contre 18,5 milliards de dollars pendant la même période en 2018.


Moscou. ©Keystone

Les fuites de capitaux de Russie, qui ont évolué en montagnes russes ces dernières années, ont presque doublé sur un an sur les quatre premiers mois de l’année, a indiqué mardi la banque centrale russe.

Entre janvier et avril, ces fuites se sont établies à 34,7 milliards de dollars, contre 18,5 milliards de dollars pendant la même période en 2018.

La banque centrale a indiqué que cette période avait été marquée par «l’augmentation de l’acquisition d’actifs étrangers par le secteur bancaire» ainsi que par une réduction des engagements extérieurs «plus importante que l’année dernière».

Cet indicateur, traditionnellement très suivi car considéré comme reflétant la difficulté de la Russie à attirer des investissements, a évolué en montagnes russes ces dernières années.

Les fuites de capitaux s’étaient envolées à plus de 150 milliards de dollars en 2014 en raison du ralentissement économique et des sanctions occidentales imposées à cause de la crise ukrainienne.

Mais, contrairement aux attentes des autorités elles-mêmes, le mouvement s’est ensuite brusquement inversé en raison des rapatriements d’actifs dus à la crise.

Plus généralement, la balance des comptes courants de la Russie, très dépendante des ventes d’hydrocarbures, a augmenté de 15,5%, à 45,5 milliards de dollars, sur les quatre premiers mois de l’année.

A lire aussi...