Novartis s’invite dans le programme anti-Covid-19 de Molecular Partners

AWP

1 minutes de lecture

La multinationale rhénane réglera un versement initial de 20 millions de francs assorti d’une prise de participation à hauteur de 40 millions pour s’assurer les droits de développement avancés.

Le laboratoire zurichois Molecular Partners reçoit un soutien de poids dans ses efforts de développement d’un traitement contre le Covid-19, en concluant une collaboration de Novartis. La multinationale pharmaceutique rhénane saisit ainsi une occasion de s’illustrer dans la lutte contre la pandémie.

Molecular Partners demeurera responsable pour tous les stades des essais cliniques précoce et intermédiaire sur le Darpin expérimental MP0420, pour lequel Berne a déjà passé précommande en août dernier, ainsi que sa variante MP0423.

Novartis entrera en lice à partir de l’introduction en phase II et prendra en charge les question de production, de distribution et de commercialisation, précisent les deux partenaires dans des communiqués distincts mercredi.

Le lancement de la première phase de tests sur l’humain est agendé au mois de novembre. Le programme de développement accéléré prévoit l’introduction des phases intermédiaire et avancée dans le courant de l’année prochaine, a précisé le directeur général de Molecular Partners, Patrick Amstutz, en téléconférence de presse.

Les résultats d’examens précliniques sur le MP0420 et sa variante suggéraient en mai déjà que leur injection sous-cutanée pourraient s’avérer efficace à la fois pour traiter et pour prévenir une infection virale.

Novartis devient actionnaire de référence

Sur le plan financier, la multinationale rhénane réglera un versement initial de 20 millions de francs en liquide assorti d’une prise de participation à hauteur de 40 millions pour s’assurer les droits de développement avancés, de production et de commercialisation des MP0420 et MP0423.

L’opération conférera à Novartis une participation de quelque 6% dans le capital de Molecular Partners, lequel sera en droit de réclamer des versements d’étapes représentant potentiellement 150 millions de francs, ainsi que des commissions de 22% sur d’éventuelles ventes.

La mise à contribution de Sandoz, filiale générique et biosimilaire de Novartis, et de ses capacités de production spécifiques est qualifiée d’essentielle par le patron de la biotech de Schlieren.

Les protéines antivirales tri-spécifiques Darpins de Molecular Partners, conçues pour neutraliser les capacités infectieuses du Sars-Cov-2, sont en effet produites par fermentation bactérienne, domaine dans lequel excelle Sandoz.

Saluant l’opportunité enfin saisie par Novartis de se mettre en valeur dans la lutte contre le coronavirus, Mirabaud rappelle que la précédente initiative du mastodonte pharmaceutique de livrer gratuitement des quantités d’hydroxychloroquine, vantée par Donald Trump, avait fini en eau de boudin.

La banque genevoise estime que la proximité géographique entre les deux partenaires laisse augurer une fructueuse collaboration.

Si la collaboration semblait ne mouvoir que modérément le cours de Novartis, en chute de 1,9% à 72,73 francs dans un SMI en perdition de 2,05%, Molecular Partners par contre s’envolait littéralement de 20% à 18,38 francs.

A lire aussi...