L’euro passe nettement sous 1,17 dollar dans un marché sur ses gardes

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,1646 dollar vers 21h contre 1,1704 dollar lundi soir.

L’euro baissait mardi face au dollar alors que les investisseurs, s’interrogeant sur les conséquences des tensions commerciales grandissantes entre les Etats-Unis d’un côté, et l’Union européenne et la Chine de l’autre, restaient prudents.

Vers 19H00 GMT (21H00 heure de Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1646 dollar contre 1,1704 dollar lundi à 21H00 GMT.

La devise européenne reculait face à la monnaie nipponne à 128,27 yens, contre 128,48 yens lundi soir.

Le dollar, lui, montait face à la devise japonaise à 110,14 yens, contre 109,77 la veille.

Face à un panier comprenant les principales devises, la monnaie américaine «a, après avoir atteint son plus bas niveau en dix jours, rebondi alors que les cambistes tentent d’estimer les effets d’une guerre commerciale», a souligné Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Dans un marché fébrile, elle s’apprécie particulièrement face à d’autres devises jugées plus volatile ou risquées comme le dollar canadien, le peso mexicain, le rand sud-africain ou le dollar australien.

«Toute mesure additionnelle prise par l’administration Trump pour restreindre les importations ou toutes mesures de représailles prises par les partenaires commerciaux des Etats-Unis vont sans doute continuer à restreindre l’appétit des investisseurs pour le risque», a estimé M. Esiner.

Du côté de la zone euro, «les pays dans une phase moins avancée de leur cycle économique, comme l’Italie, seront probablement plus durement frappés. Cela pourrait rendre d’autant plus difficile la tâche de la BCE pour normaliser sa politique (monétaire), étant donné la nature +universelle+ de l’union monétaire», ont souligné les analystes de S&P Global Ratings.

Il y a deux semaines, la Banque centrale européenne a ainsi annoncé qu’elle ne s’attendait pas à relever ses taux avant la fin de l’été 2019, faisant plonger la monnaie unique.

«L’anxiété à propos de comment les autres pourraient répliquer aux politiques protectionnistes de M. Trump va probablement dominer l’humeur du marché tout au long de la semaine», a prédit Jameel Ahmad, analyste pour FXTM.

Selon lui, la décision du constructeur de motos américain Harley-Davidson de transférer une partie de sa production hors des Etats-Unis pour éviter les taxes européennes, «fournit une indication sur la manière dont les grandes entreprises prennent très au sérieux les craintes de guerre commerciale».

De façon générale, les grandes devises «restent confinées dans une fourchette d’échanges limitée et restent soumises à toute la rhétorique en provenance de la Maison Blanche», a aussi souligné Joe Manimbo de Western Union.

Vers 19H00 GMT, l’once d’or valait 1.258,54 dollars, après être tombée à 1.254,79 vers 12H15 GMT, son plus bas niveau depuis décembre. La veille vers 21H00 GMT, l’once valait 1.265,61 dollars.

La monnaie chinoise a terminé à 6,5793 yuans pour un dollar, son plus bas niveau depuis décembre, contre 6,5410 yuans lundi à 15H30 GMT.

Le bitcoin valait 6.173,96 dollars, contre 6.250,81 dollars lundi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

A lire aussi...