Le dollar remonte prudemment face à l'euro

AWP

1 minutes de lecture

Vers 19H00 GMT, la monnaie unique européenne s’échangeait à 1,1691 dollar, contre 1,1724 dollar vendredi.

Le dollar reprenait lundi face à l'euro une partie des pertes concédées vendredi après des commentaires controversés de Donald Trump sur le dollar et la politique de la banque centrale américaine, tout en restant fragile.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), la monnaie unique européenne s'échangeait à 1,1691 dollar, contre 1,1724 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

La devise européenne baissait face à la monnaie nipponne à 130,31 yens, contre 130,63 yens vendredi soir.

Le dollar montait face au yen à 111,46 yens, contre 111,41 yens vendredi soir.

Le dollar «panse ses plaies après un plus bas en dix jours» atteint plus tôt en séance (lundi) face à un panier de six devises étrangères, a affirmé Omer Esiner, de Commonwealth FX.

Malgré son léger mieux lundi, le billet vert demeurait cependant aux yeux du spécialiste «chancelant» et toujours affecté par des commentaires de Donald Trump en fin de semaine dernière.

Après avoir ouvertement critiqué jeudi la politique de hausses de taux d'intérêt de la banque centrale américaine (Fed), le président américain a accusé la Chine, l'Union européenne et d'autres pays de manipuler leur monnaie et a déploré que la force du dollar pèse sur la compétitivité des entreprises américaines, envoyant le dollar au tapis.

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a tenté durant le week-end d'apaiser les esprits en affirmant qu'une guerre des monnaies n'était «pas imminente», ont observé les analystes de Western Union.

Mais le dollar peinait toujours à se remettre de ses émotions, d'autant qu'il a été de nouveau affecté lundi par «une nouvelle colère de Trump sur Twitter contre l'Iran cette fois, avertissant le pays qu'il ne fallait pas menacer les Etats-Unis» en réponse à des commentaires de son homologue iranien, Hassan Rohani, a noté Boris Schlossberg, de BK Asset Management.

De son côté, le yen progressait face aux principales devises, porté par les spéculations selon lesquelles la Banque du Japon (BoJ) pourrait ajuster sa politique monétaire ce mois-ci.

«Selon des informations de presse, il y a des discussions inhabituellement actives entre les membres de la Banque du Japon, avant la réunion du mardi de la semaine prochaine, sur un possible ajustement de la politique monétaire ultra-expansionniste», ont expliqué les analystes de Commerzbank.

La BoJ avait reconduit en juin sans surprise ses mesures d'assouplissement monétaire, sur fond de faiblesse continue de l'inflation, qui plafonne sous 1% dans l'archipel, cinq ans après le lancement de sa politique monétaire ultra-accommodante qui a jusqu'à présent échoué.

L'orientation de la banque centrale nippone détonne par rapport à la Fed et à la Banque centrale européenne (BCE), qui normalisent progressivement leurs politiques.

Cette dernière doit dévoiler jeudi sa dernière décision de politique monétaire, un événement auquel s'intéresseront particulièrement les cambistes.

Vers 19H00 GMT, l'once d'or valait 1.224,32 dollars, contre 1.232,00 dollars vendredi à 21H00 GMT.

La monnaie chinoise a terminé à 6,7986 yuans pour un dollar à 15H30 GMT, contre 6,7697 yuans pour un dollar vendredi à la clôture.

Le bitcoin s'échangeait pour 7.736,70 dollars, contre 7.351,06 dollars vendredi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.