Le dollar se reprend face à l’euro

AWP

1 minutes de lecture

Vers 20h, l’euro perdait 0,18% face au dollar à 1,1942 dollar pour un euro contre 1,1963 vendredi.

Le dollar s’est repris lundi face à l’euro après avoir atteint en séance son plus bas en trois mois, au cours de la dernière séance de novembre.

Vers 19H00 GMT, l’euro perdait 0,18% face au dollar à 1,1942 dollar pour un euro contre 1,1963 vendredi.

En séance, le dollar s’était affaibli à 1,1985 dollar pour un euro, son plus bas depuis trois mois.

La faiblesse du dollar fait écho au sentiment répandu chez des cambistes, qui estiment que «la nouvelle administration Biden aurait moins d’obstacles à la croissance, la Fed devant maintenir ou redoubler son soutien à l’économie pour maintenir sur la bonne voie une reprise hésitante», a estimé Joe Manimbo, analyste en chef pour Western Union.

Le billet vert s’est ensuite redressé face à l’euro. «En cette fin de mois, il y a eu beaucoup de ventes de dollars par anticipation du fait de la bonne tenue du marché des actions dernièrement puis le mouvement s’est un peu inversé», a expliqué Brad Bechtel de Jefferies.

Le cours de l’euro a commencé à s’infléchir peu après que les ministres des Finances européens ont annoncé s’être mis d’accord lundi pour renforcer les capacités financières et les pouvoirs du fonds de sauvetage de la zone euro, une réforme retardée à cause des réticences italiennes et de l’épidémie de coronavirus.

«Cela a peut-être été important pour la région mais il faudra attendre ce que Christine Lagarde (la présidente de la BCE) dira lors de sa prochaine réunion monétaire de la Banque centrale», le 10 décembre, a estimé l’analyste.

Pour la paire euro-dollar, les cambistes surveillent notamment le seuil symbolique de 1,20 dollar pour un euro, qui n’a été franchi que le temps d’une séance, en septembre, depuis mi-2018.

Ce seuil «a une importance particulière», a souligné l’analyste de Commerzbank Ulrich Leuchtmann qui rappelle que l’économiste en chef de la Banque centrale européenne (BCE) Philip Lane avait déclaré que l’institution n’avait pas d’objectif de changes mais que le cours euro-dollar avait de l’importance.

«La barre de 1,20 dollar pour un euro est assurément un seuil psychologique très surveillé», a conclu Brad Bechtel.

En séance, le prix du bitcoin, première cryptomonnaie décentralisée, a dépassé lundi les 19.800 dollars pour la première fois depuis sa création il y a 11 ans, dopé par son utilisation de plus en plus répandue et par l’appétit du risque des marchés. A 19H00 GMT, il était redescendu à 19.375 dollars.

A lire aussi...