Le baromètre conjoncturel du KOF grimpe en janvier

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Le baromètre n'avait pas atteint ce niveau pour toute la période de l’année 2019. L'économie suisse peut se libérer quelque peu de ses entraves.

Après avoir déjà fait un bond en avant en décembre, il est maintenant revenu à sa valeur moyenne à long terme. Le baromètre n'avait pas atteint ce niveau pour toute la période de l’année 2019. L'économie suisse peut se libérer quelque peu de ses entraves.

Le baromètre conjoncturel du KOF a augmenté de 3,9 points en janvier, passant de 96,2 en décembre (révision de 96,4) à 100,1 points. Avec la hausse de décembre, il a ainsi gagné 7,6 points en deux mois. L’ensemble des indicateurs pour l’industrie de transformation ne sont plus aussi défavorables qu'auparavant et les perspectives pour les autres services se sont améliorées. En outre, l'évolution des indicateurs de la demande extérieure, de l’hôtellerie et de la restauration, des services financiers et d'assurance et de la construction, est légèrement positive. Les perspectives de consommation sont pratiquement inchangées.

Dans l’industrie manufacturière (industrie de transformation et bâtiment), les indicateurs relatifs à la production et aux capacités de production sont plus favorables qu'à la fin de l’année 2019. De plus, la planification du personnel ne ralentit plus le baromètre autant qu'au mois précédent. En revanche, l'évolution est légèrement freinée par les indicateurs concernant à la position concurrentielle.

Dans l'industrie de transformation, les indicateurs de presque tous les secteurs se redressent. Cet éclaircissement est particulièrement visible dans la construction mécanique, dans les autres industries manufacturières et dans les branches des produits chimiques, pharmaceutiques et plastiques. En revanche, l'industrie électronique et le secteur des métaux ne suivent pas tout à fait ce rythme.

A lire aussi...