LafargeHolcim a trouvé preneur pour ses affaires en Indonésie

AWP

1 minutes de lecture

Semen Indonesia reprend 80% de Holcim Indonésie pour 1,4 milliard de dollars.

LafargeHolcim vend un bon 80% de ses affaires dans Holcim Indonésie à la société locale Semen Indonesia. La valeur de ces affaires est de 1,75 milliard de dollars sur une base 100%. L’opération doit donc rapporter environ 1,4 milliard de dollars.

Dans son communiqué de lundi soir, le cimentier franco-suisse indique que la transaction intervient sur la base d’une profonde analyse du portefeuille, comme annoncé dans le cadre de son programme «Strategie 2022 - Bulding for Growth». Le montant tiré de la vente servira à réduire l’endettement du groupe.

Les activités vendues à Semen Indonesia concernent l’ensemble des activités de LafargeHolcim en Indonésie, dont 4 cimenteries, 33 usines de béton de transport et deux carrières.

Selon des articles de presse préalables, en plus de Semen, le japonais Taiheiyo Cement, le groupe YTL du malaisien Tycoons Francis Yeoh, l’indonésien Salim Group et la filiale indonésienne d’HeidelbergCement étaient intéressés par la transaction. Ces articles parlaient d’un prix d’achat de jusqu’à 2 milliards de dollars.

Depuis la fusion de Lafarge et Holcim, le groupe s’est séparé d’une série d’unités, en partie pour obtenir l’accord des autorités concernées par la fusion.

En février, le nouveau patron Jan Jenisch avait présenté «Strategy 2022», un programme complet de revalorisation du portefeuille. Le groupe avait alors indiqué vouloir procéder à des désinvestissements d’au moins 2 milliards de francs. Le programme prévoit aussi des achats et des investissements ciblés pour renforcer la position du groupe dans certains pays, des initiatives de croissance et des mesures pour réduire les frais communs.

Dans le cadre de cette stratégie, les emplacements du groupe à Paris et Zurich seront fermés et transférés à Zoug et Holderbank. Les filiales à Singapour et à Miami ont été fermées.

A lire aussi...