La livre chute, le rebond de l’économie britannique ne rassure pas

AWP

1 minutes de lecture

Vers 21h10, la livre reculait de 1,05% face à la monnaie européenne, à 90,02 pence pour un euro.

La livre britannique chutait face à l’euro jeudi, le rebond de l’économie britannique de 15,5% au troisième trimestre ne suffisant pas à rassurer les cambistes avant un quatrième trimestre qui sera plombé par un nouveau confinement.

Vers 20H10 GMT, la livre reculait de 1,05% face à la monnaie européenne, à 90,02 pence pour un euro.

Si le Royaume-Uni a connu une hausse marquée de son économie au troisième trimestre, après son effondrement historique de 19,8% au deuxième trimestre, la croissance s’essoufflait déjà en septembre (+1,1%).

«Cela montre que la reprise était déjà en perte de vitesse avant même que de nouvelles restrictions, puis un deuxième confinement, soient imposés», ont commenté les analystes de Capital Economics.

Pour faire face à la deuxième vague du COVID-19, le gouvernement a imposé un nouveau confinement d’un mois en Angleterre en novembre.

La livre avait bénéficié en début de semaine de l’annonce d’avancées sur un vaccin contre le COVID-19.

Mais «l’économie britannique a encore du chemin à faire pour sortir du trou, même une fois qu’il y aura un vaccin», a résumé Lee Hardman, analyste chez MUFG.

L’euro gagnait de son côté 0,20% face au dollar, à 1,1801 dollar pour un euro, profitant de l’intervention la veille de la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde.

Si cette dernière s’est inquiétée du risque d’une reprise «instable», elle a affirmé que les prêts géants de l’institution «devraient rester les principaux outils d’ajustement de notre politique monétaire».

Alors que les cambistes prévoyaient déjà une intervention de la BCE en décembre, «les commentaires de Mme Lagarde ont atténué les attentes que la BCE puisse abaisser ses taux directeurs», ont commenté les analystes de Sucden.

A lire aussi...