La livre se stabilise face au dollar après un début de journée difficile

AWP

1 minutes de lecture

Vers 21h30, la livre gagnait 0,09% face au billet vert, à 1,2994 dollar. En cours de séance européenne, elle est tombée à 1,2885 dollar, un plus bas en six semaines.

La livre sterling se stabilisait mercredi face au dollar, après deux jours de forte baisse, tandis que les négociations entre les Britanniques et les Européens sur leurs relations post-Brexit se poursuivaient.

Vers 21h30, la livre gagnait 0,09% face au billet vert, à 1,2994 dollar. En cours de séance européenne, elle est tombée à 1,2885 dollar, un plus bas en six semaines.

Face à la devise européenne, elle perdait 0,17%, à 90,86 pence pour un euro. Vers 12H00 GMT, elle est tombée à 91,31 pence pour un euro, un niveau plus vu depuis fin juin également.

«La reprise de la livre (par rapport au début de la séance) a à voir avec le fait que le pessimisme des investisseurs concernant un +no deal+ était devenu trop fort», a expliqué à l’AFP Fawad Razaqzada, analyste pour ThinkMarkets, tandis que la huitième session de négociations sur la relation post-Brexit, ouverte mardi, doit durer jusqu’à jeudi.

Londres a cependant défendu mercredi sa volonté de revenir sur certains engagements pris dans le cadre du Brexit, en violation assumée du droit international, provoquant la colère des Européens.

Le texte vise à «garantir la fluidité et la sécurité de notre marché intérieur britannique», a justifié mercredi le Premier ministre britannique, critiqué jusque dans son propre camp.

«Les investisseurs voient émerger un plus grand risque de (Brexit) sans accord», avait expliqué plus tôt dans la journée Neil Wilson, analyste pour Markets.com, pour expliquer la glissade de la devise observée depuis le début de la semaine.

Un «no deal» signifierait que les transactions commerciales entre le Royaume-Uni et l’Union européenne seraient régies par les règles de l’Organisation mondiale du Commerce à l’issue de la période de transition qui s’achève fin décembre, avec des droits de douane sur de nombreux produits, potentiellement très coûteux pour de nombreux secteurs, comme s’en inquiètent nombre de représentants sectoriels et des milieux d’affaires.

De son côté, l’euro progressait face au billet vert, à 1,1807 dollar (+0,25%), à la veille d’une réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

Les économistes s’attendent ce que la BCE prépare les esprits à de nouvelles interventions face à une économie qui récupère très lentement des conséquences de la pandémie de Covid-19, dont la propagation se poursuit.

A lire aussi...