La direction d’Adecco renonce à une partie de son salaire en 2020

AWP

1 minutes de lecture

Le patron Alain Dehaze a perçu pendant six mois 80% de son salaire de base, et presque tous les autres membres de la direction générale du groupe 85%.

La direction du géant de l’intérim Adecco a tenu son engagement en renonçant à une partie de sa rémunération en réponse à la crise de coronavirus. Le patron Alain Dehaze a perçu pendant six mois 80% de son salaire de base, et presque tous les autres membres de la direction générale du groupe 85%.

Dans le rapport annuel publié mercredi, il ressort que la rémunération de M. Dehaze s’est montée à 3,43 millions de francs en 2020, contre 3,81 millions un an plus tôt. Celle de l’ensemble de la direction a été ramenée à 18,6 millions, après 22,2 millions.

Le renoncement de la direction d’Adecco à une partie de son salaire avait été annoncé en mai dernier au plus fort de la crise de Covid-19.

Le conseil d’administration également s’est serré la ceinture, avec 4,3 millions, contre près de 4,5 millions un an plus tôt. Il sied toutefois de signaler que cette diminution est essentiellement due à la rémunération du nouveau président Jean-Christophe Deslarzes (1,2 million), sensiblement inférieure à celle de son prédécesseur Rolf Dörig (1,5 million).

Le groupe zurichois a subi de plein fouet les effets de la pandémie en 2020, bouclant l’exercice sur un chiffre d’affaires en repli de 17% et glissant dans les chiffre rouges en raison d’un amortissement.

A lire aussi...