L'euro efface ses pertes face au dollar avant un long week-end US

AWP

1 minutes de lecture

Vers 19H00, l’euro abandonnait 0,01% face au billet vert, à 1,1851 dollar. 

L’euro regagnait du terrain et se stabilisait vendredi face au dollar avant un week-end prolongé aux Etats-Unis.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), l’euro abandonnait 0,01% face au billet vert, à 1,1851 dollar. Il est tombé jusqu’à 1,1781 dollar en cours de séance.

Selon Shaun Osborne de Scotiabank, «il n’y a pas eu de forte volonté de faire monter le dollar plus haut» avant la pause de trois jours sur les principaux marchés financiers américains.

Lundi est en en effet un jour férié aux Etats-Unis en raison de la fête du Travail («Labor Day»).

«Je pense cependant qu’on devrait voir le dollar se renforcer un peu plus la semaine prochaine», ajoute l’expert.

«Au cours des trois derniers mois, le dollar a connu un déclin important de manière générale. Le temps est sans doute venu pour une consolidation ou pour une correction», poursuit M. Osborne.

Autre facteur susceptible de jouer en faveur de la devise américaine dans les prochaines semaines: les craintes autour de l’élection présidentielle américaine de novembre avec le risque de contestation des résultats.

Le président américain Donald Trump ne cesse en effet de remettre en question la fiabilité du vote par correspondance, qui pourrait atteindre des niveaux records cette année en raison des risques de contamination au Covid-19 dans les bureaux de vote.

Considéré comme une valeur refuge, le billet vert a tendance à s’apprécier en périodes d’incertitudes.

En début de séance américaine, le billet vert avait été porté par la publication par le Département du Travail d’un rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis de bonne facture.

«Le fait est que l’évolution du taux de chômage va dans la bonne direction», a réagi Naeem Aslam, analyste pour Avatrade.

Le taux de chômage est en effet tombé à 8,4% en août contre 10,2% en juillet et 9,8% attendus par les analystes.

Par ailleurs, l’économie américaine a créé 1,4 million d’emplois en août, en ligne avec les attentes.

De son côté, la livre, était également quasiment stable face à la devise américaine, à 1,3289 dollar (+0,06%).

Les investisseurs ont pu prendre connaissance des propos de Michael Saunders, un des responsables de la Banque d’Angleterre, qui a estimé que de nouvelles mesures de relance seront «probablement» nécessaires.

La devise britannique n’a cependant pas réagi à cette information.

A lire aussi...