L'euro au plus bas face au dollar, la livre turque se reprend

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne s’échangeait à 1,1342 dollar vers 21h contre 1,1410 dollar lundi soir.

L'euro reculait mardi face au dollar à son plus bas niveau depuis treize mois après une série d'indicateurs contrastés en zone euro tandis que la livre turque se reprenait un peu.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), la monnaie unique européenne s'échangeait à 1,1342 dollar contre 1,1410 dollar lundi à 21H00 GMT. Elle est tombée vers 18H20 GMT jusqu'à 1,1330 dollar, son plus bas niveau depuis juillet 2017.

La devise européenne reculait par rapport au yen à 126,13 yens contre 126,32 yens lundi soir.

Le dollar progressait légèrement face au yen à 111,21 yens, contre 110,70 yens la veille.

Mardi, alors que l'attention se détournait lentement de la Turquie, les investisseurs digéraient plusieurs chiffres pour la zone euro.

La production industrielle y a ainsi baissé de 0,7% en juin après une hausse de 1,4% en mai alors que les analystes tablaient sur -0,4%. En revanche, la croissance économique pour le deuxième trimestre a été révisée à la hausse à 0,4% contre 0,3% précédemment.

Mais «jusqu'à maintenant, 2018 a été quelque peu décevant», a commenté Bert Colijn, analyste pour ING, pour qui la légère révision de la croissance «ne change pas grand-chose au tableau global».

Plus tôt dans la journée, la monnaie unique avait brièvement bénéficié de l'annonce de la hausse du PIB allemand au deuxième trimestre qui, à 0,5%, a dépassé légèrement les attentes. Quant au moral des investisseurs allemands, il a rebondi en août.

L'euro accentuait ainsi en cours de séance le repli lié depuis plusieurs séances à l'effondrement de la livre turque sur fond de tensions accrues entre Washington et Ankara, certains observateurs s'inquiétant de ses conséquences sur les banques européennes.

Après avoir dégringolé pendant plusieurs séances, perdant plus de 25% de sa valeur par rapport au dollar entre vendredi et lundi, la livre turque rebondissait mardi d'environ 8%.

Il est néanmoins «probablement trop tôt pour mettre totalement fin à l'alerte», ont souligné les analystes de Commerzbank, alors que le président Erdogan a annoncé que la Turquie allait «boycotter» les appareils électroniques américains.

Lundi, la banque centrale de Turquie avait annoncé qu'elle prendrait «toutes les mesures nécessaires» pour assurer la stabilité financière mais n'a pas fait mention des taux d'intérêt, au grand dam des milieux économiques qui attendent une hausse pour juguler l'inflation galopante. En juillet, celle-ci a atteint près de 16% sur un an.

La situation s'apaisait également pour les monnaies émergentes, le rand sud-africain, le peso mexicain et le peso argentin notamment regagnant un peu de terrain face au dollar.

Vers 19H00 GMT, l'once d'or valait 1.194,70 dollars, contre 1.193,51 dollars lundi soir.

La monnaie chinoise a terminé à 6,8842 yuans pour un dollar, après être tombée à 6,8980 yuans, son plus bas niveau depuis mai 2017. Lundi à 15H30, elle valait 6,8913 yuans.

Le bitcoin valait 6.049,30 dollars, contre 6.277,69 dollars lundi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

 

 

A lire aussi...