L’euro redescend sous 1,16 dollar, Trump rassure sur la Chine

AWP

1 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,1542 dollar vers 21h contre 1,1648 dollar mardi soir.

L’euro reculait mardi face au dollar dans un marché accueillant avec un optimisme prudent le ton un peu plus conciliant adopté par Donald Trump sur la question des investissements chinois aux Etats-Unis.

Vers 19H00 GMT (21H00 HEC), la monnaie unique européenne valait 1,1542 dollar contre 1,1648 dollar mardi à 21H00 GMT et 1,1704 dollar lundi soir.

La devise européenne baissait face à la monnaie nipponne à 127,27 yens, contre 128,19 yens mardi soir.

Le dollar se reprenait face à la devise japonaise à 110,26 yens, contre 110,06 mardi soir.

«Les investisseurs continuent de se concentrer sur les tensions commerciales qui couvent entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires», a souligné Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Mercredi, le président américain Donald Trump a annoncé sa volonté d’exercer une surveillance plus stricte sur les investissements étrangers «prédateurs», mais n’a pris aucune mesure spécifique visant la Chine.

Plusieurs médias américains avaient évoqué ces derniers jours de possibles mesures visant à interdire à des compagnies à capitaux chinois d’investir dans des entreprises américaines dans les secteurs sensibles, ce qui avait ébranlé les marchés.

Avec l’approche moins agressive adoptée mercredi par Washington, «le dollar a bondi face au yen et la monnaie chinoise s’est éloignée de son plus bas après avoir baissé contre le dollar pour la dixième séance consécutive», a observé Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.

Plus tôt dans la journée, les analystes de Commerzbank avaient jugé que l’euro et le dollar allaient «continuer d’être plutôt agités».

Avec l’escalade des tensions, «il n’est pas facile pour le marché des changes de trouver quelle monnaie sortira victorieuse ou perdante ou s’il y aura une récession mondiale ou non», avaient-ils mis en avant.

«Pour l’instant, les investisseurs favorisent encore le dollar (...) en grande partie car les Etats-Unis sont considérés comme étant dans la meilleure position pour surmonter une guerre commerciale et que jusqu’à présent, toute l’incertitude autour des échanges mondiaux n’a pas eu d’effet significatif sur les perspectives concernant la politique monétaire de la Réserve fédérale», a estimé de son côté Omer Esiner.

Sur le front des indicateurs, les cambistes digéraient la baisse de 0,6% des commandes de biens durables en mai. Un déclin moindre qu’anticipé puisque les analystes tablaient sur -1% selon un consensus réalisé par Bloomberg.

Cette donnée «laisse intact l’anticipation d’une forte croissance, s’élevant potentiellement à 4%, au deuxième trimestre» aux Etats-Unis, a souligné Joe Manimbo de Western Union.

Vers 19H00 GMT, l’once d’or valait 1.251,49 dollars, après être tombée vers 03H00 GMT à 1.253,49 dollar, son plus bas niveau depuis décembre. Mardi vers 21H00 GMT, l’once valait 1.259,93 dollars.

La monnaie chinoise a terminé à 6,6083 yuans pour un dollar, après avoir touché également un plus bas depuis décembre vers 03H00 GMT à 6,6183 yuans. Mardi vers 15H30, elle valait 6,5793 yuans pour un dollar.

Le bitcoin valait 6.116,76 dollars, contre 6.181,63 dollars lundi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

A lire aussi...