La livre sterling profite d’un regain d’optimisme sur le Brexit

AWP

1 minutes de lecture

Vers 22h30, la livre gagnait 0,10% face au billet vert, à 1,2932 dollar, et 0,16% face à la monnaie unique européenne, à 90,93 pence pour un euro.

La livre sterling progressait légèrement jeudi face aux autres principales devises, dans un marché plus optimiste sur les chances de parvenir à un accord commercial entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Vers 20H30 GMT (22H30 à Paris), la livre gagnait 0,10% face au billet vert, à 1,2932 dollar, et 0,16% face à la monnaie unique européenne, à 90,93 pence pour un euro.

Lee Hardman, analyste pour MUFG, souligne que «les responsables politiques sont plus optimistes sur la probabilité de parvenir à un accord commercial, même si le gouvernement britannique continue de menacer publiquement de se retirer des pourparlers si un accord n’est pas conclu d’ici au 15 octobre.»

Le Royaume-Uni a assuré mercredi vouloir parvenir à un accord sur leur relation commerciale post-Brexit d’ici mi-octobre, se disant toutefois «prêt» à un échec des négociations, potentiellement ravageur pour l’économie.

Les négociations ont repris mercredi à Londres avec l’espoir d’aboutir d’ici fin octobre, malgré le peu de progrès enregistrés jusqu’à présent.

Ces échanges informels doivent se poursuivre jusqu’à vendredi et une rencontre est prévue ce jour-là entre les chefs négociateurs européen Michel Barnier et britannique David Frost, selon des sources européennes.

Hormis ce mouvement de hausse sur la livre, le marché des changes était particulièrement calme jeudi, le dollar, l’euro, le yen et le franc suisse restant à des niveaux proches de ceux de mercredi à 21H00 GMT.

Les chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, publiés en début de séance américaine par le département du Travail, n’ont pas eu d’effet particulier sur le billet vert.

Entre le 27 septembre et le 3 octobre, 840.000 Américains se sont inscrits au chômage, en légère baisse par rapport à la semaine précédente dont le chiffre a été révisé à la hausse, à 849.000, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

A lire aussi...