Le dollar lesté par l’appétit du marché pour le risque

AWP

1 minutes de lecture

Vers 20h, l’euro gagnait 0,36% face au dollar, à 1,1956 dollar pour un euro.

L’euro reprenait vendredi son ascension face au billet vert, valeur refuge délaissée par les cambistes, qui privilégient des actifs plus risqués.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l’euro gagnait 0,36% face au dollar, à 1,1956 dollar pour un euro.

«L’euro a repassé tranquillement le cap des 1,19 dollar dans les dernières séances, sans qu’il y ait un grand mouvement des marchés et alors que certaines informations auraient pu peser sur la monnaie européenne», a souligné You-Na Park-Heger, analyste chez Commerzbank.

L’euro avait légèrement reculé jeudi face au dollar.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE), publié jeudi après-midi, a renforcé l’idée que l’institution allait augmenter son soutien à l’économie de la zone euro lors de sa réunion de décembre.

«L’euro est également vulnérable au conflit sur le budget de l’Union européenne», auquel la Pologne et la Hongrie ont mis leur veto la semaine dernière.

Mais ces éléments étaient relégués au second plan vendredi, le billet vert se repliant face à la monnaie unique européenne et plusieurs autres devises.

Le dollar index, qui mesure la valeur de la monnaie américaine face à un panier de grandes monnaies, reculait de 0,18%, proche de son plus bas de l’année, atteint début septembre.

«Les investisseurs recherchent des actifs plus risqués en raison d’un appétit retrouvé pour le risque avec la perspective d’une transition moins chaotique que prévu entre l’administration Trump et l’administration Biden» aux Etats-Unis, explique Joe Manimbo de Western Union.

«Les espoirs autour d’un vaccin contre le COVID-19 sont un autre élément justifiant la piètre performance du dollar cette semaine», ajoute l’expert.

A lire aussi...