Les Bourses d’Asie en ordre dispersé après l’accord sino-américain

AWP

2 minutes de lecture

Le Nikkei a cédé 0,29%. Le Topix a abandonné 0,18%. Shanghai a pris 0,56% et Shenzhen a enregistré un gain notable de 1,56%. Le Hang Seng a lâché 0,65%.

Les Bourses de Chine et du Japon ont fini dans des directions opposées lundi, les premières saluant la trêve décrétée par Pékin et Washington dans leur guerre commerciale, tandis que Tokyo a subi le contre-coup de l’envolée de vendredi.

Sur la place tokyoïte, après un bond de plus de 2,5% vendredi, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,29% à 23’952,35 points, victime de prises de bénéfices. L’indice élargi Topix a abandonné plus modestement 0,18% à 1736,87 points.

Tout en se réjouissant d’une clarification sur le Brexit, les investisseurs avaient fait le pari dès vendredi d’un accord entre les Etats-Unis et la Chine, entente qui a été annoncée vendredi quelques heures après la clôture à Tokyo.

Il s’agit d’un accord commercial préliminaire, qui marque une trêve après environ deux ans de bataille féroce à coups de droits de douane punitifs fragilisant l’économie mondiale.

Cet affrontement commercial a été très nuisible aux entreprises nippones exportatrices de composants et pièces détachées pour des produits assemblés en Chine et vendus aux Etats-Unis.

Un responsable de l’administration Trump a indiqué, sous couvert d’anonymat, que la signature pourrait intervenir «la première semaine de janvier».

En Chine, l’indice composite de Shanghai a pris lundi 0,56% à 2984,39 points et celui de Shenzhen a enregistré un gain notable de 1,56% à 1686,41 points.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a lâché 0,65% à 27’508,09 points.

Du côté des valeurs à Tokyo

Une grande partie des principaux secteurs représentés dans le premier tableau de la place tokyoïte ont fini en rouge, dans de faibles proportions cependant.

ÉQUIPEMENTS DE SEMI-CONDUCTEURS RECHERCHÉS

Les actions des fabricants d’équipements pour le secteur des semi-conducteurs ont profité de l’accord entre Pékin et Washington: l’action Advantest a terminé en hausse de 0,87% à 5790 yens, Lasertec a pris 0,71% à 9920 yens et Samco Inc 12,96% à 1438 yens.

L’AUTOMOBILE RECULE

Les titres des constructeurs de véhicules ont fini en repli technique après avoir fortement progressé vendredi. Nissan a cédé 0,37% à 678 yens, son partenaire Mitsubishi Motors a reflué de 0,41% à 483 yens, Toyota a perdu 0,33% à 7785 yens et Honda Motor 0,47% à 3206 yens.

SANBIO

Le titre du laboratoire japonais a dévissé de 16,89% à 3445 yens, après l’annonce vendredi soir de la rupture d’un accord de développement d’un traitement dans le domaine de la thérapie cellulaire régénératrice, connu sous l’appellation SB623. Destiné aux patients victimes d’un accident vasculaire cérébral, il était en développement avec Sumitomo Dainippon Pharma qui a jeté l’éponge, déçu par les résultats des essais cliniques en phase 2 aux Etats-Unis. Sanbio a cependant l’intention de poursuivre avec un autre partenaire.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait légèrement face au dollar qui s’échangeait pour 109,45 yens vers 08h15 GMT, contre 109,57 yens vendredi à la clôture de la Bourse de Tokyo, point de repère des investisseurs nippons.

La monnaie japonaise regrimpait aussi face à l’euro, qui valait 121,91 yens, contre 122,40 yens en fin de semaine passée.

L’euro montait vis-à-vis du dollar, à raison d’un euro pour 1,1138 dollar à 08h15 GMT contre 1,1120 vendredi à 20h00 GMT.

Les cours du pétrole baissaient légèrement ce lundi en Asie, après avoir fini en hausse vendredi: vers 08h00 GMT, le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,08% à 60,02 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord lâchait 0,02% à 65,21 dollars.