Les Bourses asiatiques en ordre dispersé à la clôture

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a repris 0,9% à 23.400,70 points, et l’indice élargi Topix se redressait de 0,4% à 1.671,86 points.

Les Bourses asiatiques ont terminé mercredi en ordre dispersé, les investisseurs espérant que l’impact de l’épidémie de Covid-19 n’affecterait qu’à court terme les résultats des entreprises et la croissance économique.

A l’issue des échanges, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 0,9% à 23.400,70 points, et l’indice élargi Topix se redressait de 0,4% à 1.671,86 points.

La Bourse de Shanghai a terminé en baisse de 0,32% à 2.975,40 points, celle de Shenzhen a perdu 0,55% à 1.846,41 points tandis qu’à Hong Kong, l’indice Hang Seng a gagné 0,5% à 27.655 points.

Les autorités japonaises étaient vertement accusées de ne pas avoir pris de dispositions radicales à temps pour endiguer l’épidémie sur le paquebot Diamond Princess, où sont concentrés l’essentiel des cas de contamination au coronavirus dans l’archipel.

Des tests ont révélé mercredi 79 cas supplémentaires à bord du navire, portant le total à 621, alors qu’un premier groupe de passagers jugés sains a été autorisé à débarquer.

En Chine, où est apparue et s’est développée l’épidémie, le bilan dépasse désormais les 2.000 morts et un total d’au moins 74.000 personnes y ont été contaminées, selon le plus récent bilan officiel.

«Il est important de contextualiser l’impact du virus - nous ne nous attendons pas à une réduction permanente de la croissance mondiale», a déclaré Anne Anderson, analyste de UBS Asset Management, à Bloomberg TV.

Dans ce contexte d’incertitudes, le yen baissait un peu face au dollar, lequel valait 110,20 yens vers 09H35 GMT, contre 110,04 yens mardi après la clôture de la place de Tokyo, la référence journalière des investisseurs nippons.

La monnaie japonaise baissait aussi face à l’euro. La devise européenne s’échangeait mercredi après-midi pour 119,06 yens, contre 118,94 yens la veille après la fermeture du marché tokyoïte.

L’euro montait face au dollar, s’échangeant mercredi pour 1,0803 dollar contre 1,0795.

Vers 09H35 GMT, le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,90% à 52,52 dollars, et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,71% à 58,16 dollars.