Les Bourses d’Asie en hausse dans le sillage de Wall Street

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei s’est redressé de 0,47% à 24.066,12 points. L’indice élargi Topix a augmenté de 0,59% à 1.747,20 points.

Les Bourses du Japon et de Chine ont fini en hausse la journée de mardi, aidées par les performances de Wall Street sur fond d’accord commercial préliminaire sino-américain.

A Tokyo, le Nikkei des 225 valeurs vedettes s’est redressé de 0,47% à 24’066,12 points. L’indice élargi Topix a augmenté de 0,59% à 1747,20 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai s’est offert un gain notable de 1,27% à 3.022,42 points. L’indice composite de Shenzhen a de son côté progressé de 1,33% à 1708,78 points.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a pris 1,22% à 27’843,71 points.

La Bourse de New York, revigorée par l’accord commercial annoncé entre les Etats-Unis et la Chine, a emmené lundi ses principaux indices à des niveaux inédits et donné de l’entrain aux investisseurs en Asie.

Du côté des valeurs à Tokyo

Les principaux secteurs représentés dans le premier tableau de la place tokyoïte s’inscrivaient tous en hausse, dans de faibles proportions cependant, à l’exception de l’énergie et de la santé qui grimpaient très nettement.

FOURNISSEURS DE BOEING EN REPLI

La suspension annoncée de la production des avions de ligne Boeing 737 MAX semblait avoir un impact sur les actions des groupes japonais fournisseurs du géant américain: l’action Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a lâché 0,56% à 4213 yens, Subaru (ex-Fuji Heavy Industries) a perdu 0,69% à 2.801,5 yens et Toray, fabricant de fibres de carbone, a reculé de 1,29% à 753,5 yens.

DENTSU DÉVISSE

L’action du mastodonte de la publicité a dégringolé de 6,28% à 3880 yens, au lendemain d’un avertissement sur ses résultats annuels. Le groupe a divisé lundi par près de six sa prévision de bénéfice net 2019 et annoncé un plan de restructuration accompagné de suppressions d’emplois dans sept pays dont la France.

TOYOTA, PLUTÔT OPTIMISTE

L’action du numéro un japonais de l’automobile a pris 0,42% à 7818 yens, après l’annonce une demi-heure avant la clôture de ses prévisions de ventes en 2020. Il espère que l’ensemble du groupe (marques Toyota, Lexus, Hino et Daihatsu) écoulera l’an prochain 10,77 millions de véhicules, soit environ 50.000 de plus que cette année, malgré un marché international morose.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen refluait légèrement face au dollar qui s’échangeait pour 109,58 yens vers 08H00 GMT, contre 109,39 yens lundi à la clôture de la Bourse de Tokyo, point de repère des investisseurs nippons.

La monnaie japonaise déclinait aussi face à l’euro, qui valait 122,08 yens, contre 121,82 yens en fin de séance la veille.

L’euro se redressait vis-à-vis du dollar, à raison d’un euro pour 1,1140 dollar à 08H00 GMT contre 1,1121 lundi à 20H00 GMT.

Les cours du pétrole poursuivaient sur une tendance légèrement haussière mardi en Asie, après avoir terminé en légère hausse lundi: vers 08H00 GMT le prix du baril de brut américain WTI augmentait de 0,13% à 60,29 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,20% à 65,47 dollars.