Les disparus du Joola

Présélection prix Turgot

1 minute de lecture

Adrien Absolu, Editions JC Lattes.

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Loic Le Menn «A l’annonce du naufrage, les gens disaient: ce n’est pas possible, le Joola ne peut pas sombrer en pleine mer, nous avons tous déjà pris le Joola et il est toujours arrivé à destination, un ferry construit pas les Allemands ne coule pas à 30 kilomètres des côtes, les gens disaient, vous vous trompez…» Le Joola, un transbordeur, d’une capacité de transport de 544 personnes et 550 tonnes de charge, assure depuis le 14 décembre 1990 la liaison entre Ziguinchor en Casamance, au Sud du Sénégal et Dakar, la capitale. Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2002, le Joola coule au large de la Gambie faisant officiellement 1863 victimes. Seules 64 personnes échapperont au naufrage qui laissera aussi 2000 orphelins. Dix-huit années après les faits, Adrien Absolu nous fait revivre ce tragique évènement et «essaie de nous raconter» une histoire vraie, semblable à la légende germanique du «joueur de flûte de Hamelin qui conduisit ses enfants à la rivière pour les y perdre». L’auteur s’appuie principalement sur ces nombreux voyages en Casamance à partir de 2013, sur des entretiens avec les rares rescapés, avec des proches des disparus au Sénégal ou en France dont celle de Dominique, 20 ans, du Morvan, sur un important travail d’investigation. Il décrit successivement la vie du Joola depuis sa naissance en 1990, la catastrophe du 26 septembre 2002, le temps des questions et de la mémoire. Cette histoire bouleversante est remarquablement développée et éclairée par la capacité de l’auteur à la resituer dans le cadre du Sénégal: ici particulièrement la Casamance, sa forte identité, son histoire, sa géographie et ses paysages, ses habitants, les diolas, sa vie économique, le grenier du Sénégal, sa culture, ses liens avec ses voisins, la Guinée et la Gambie sans oublier avec Dakar. Ce livre, au-delà du fil rouge de la tragédie, de sa compréhension, du travail riche de mémoire, intéressera ceux qui ont une sensibilité sur l’Afrique ou ceux qui souhaitent l’appréhender. Adrien Absolu, IEP Strasbourg, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est écrivain, journaliste, reporter, chef de projet et chargé de mission agro à l’Agence Française de Développement (AFD). Son premier livre Les Forêts du Crépuscule, publié en 2016, porte sur l’épidémie EBOLA en Guinée. Il relate la réalité de la situation en 2014 après sa découverte fin 2013. Il avait été sélectionné pour le prix Albert Londres du livre.