GAM prévoit un bouclement de l’exercice 2019 à l’équilibre

AWP

1 minutes de lecture

La performance nette risque de s’avérer nulle et vierge, après un déficit net de 929,1 millions en 2018. L'action bondit de plus de 10%.

Le gestionnaire d’actifs en délicatesse GAM se fend vendredi d’un nouvel avertissement sur résultats pour l’exercice écoulé, attribué à la contraction des avoirs sous gestion.

L’excédent opérationnel ajusté avant impôts (Ebit) aura été divisé par plus de douze à environ 10 millions de francs, commissions de performance de 12 millions compris.

La performance nette risque de s’avérer nulle et vierge, après un déficit net de 929,1 millions en 2018 creusé essentiellement par des écarts d’acquisition.

La fortune confiée à l’unité Investment Management aura fondu de 56,1 milliards fin 2018 - chiffre déjà apuré de 1,45 milliard du fonds ARBF en liquidation - à environ 48 milliards.

Private Labelling en revanche a enregistré des afflux portant sa masse sous gestion à 84 milliards, contre 76,1 milliards un an plus tôt. La fortune totale aura au final stagné autour de 132 milliards.

La publication des résultats définitifs, agendée au 20 février, constituera une occasion pour présenter un réalignement stratégique.

Surpris par cette annonce intermédiaire, Vontobel rappelle que ses analystes tablaient sur une contreperformance opérationnelle encore plus marquée du prestataire de services financiers zurichois. La banque de gestion suspecte une gestion des coûts plus disciplinée qu’elle ne le prévoyait. Le niveau des avoirs sous gestion en revanche s’avère quelque peu décevant.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) de son côté relève que si GAM est parvenu cette fois à éviter de boucler l’exercice écoulé dans le rouge, l’évolution des avoirs sous gestion demeure insatisfaisante.

L’action GAM a achevé la séance de la Bourse suisse en fanfare, clôturant sur un bond de 10,36% à 3,07 francs. Dans le même temps, l’indice élargi SPI affichait une hausse de 1,31%.