Forte baisse du bénéfice net pour VP Bank en 2020, nouveaux objectifs

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement a bouclé l’année écoulée sur un bénéfice net en chute de 43,4% à 41,6 millions de francs, principalement en raison d’un correctif de valeurs de 20 millions sur le portefeuille de crédits.

VP Bank a confirmé mardi la chute du bénéfice net dévoilée en janvier dernier. Grâce à de forts afflux d’argent nouveau et une progression des avoirs de la clientèle, l’établissement liechtensteinois est malgré tout en mesure de verser un dividende, raboté toutefois de 1,50 franc à 4,0 francs par nominative A. La direction a élaboré de nouveaux objectifs financiers pour 2026.

Le produit d’exploitation de la banque de Vaduz a reculé en 2020 de 2,7% à 319,0 millions de francs, alors que les charges ont enflé de 10,1% à 269,5 millions, a précisé VP Bank dans son rapport annuel.

Dans le détail, les opérations d’intérêt ont reculé de 1,3%, tandis que le produit issu des activités de commissions et services a crû de 2,1%. L’activité de négoce a par contre reculé de 7,1% et le produit des placements a chuté de 44,6%.

Comme annoncé en janvier, l’établissement a bouclé l’année écoulée sur un bénéfice net en chute de 43,4% à 41,6 millions de francs, principalement en raison d’un correctif de valeurs de 20 millions sur le portefeuille de crédits.

La banque a par contre attiré de nouveaux fonds, l’afflux net d’argent nouveau ayant atteint 1,4 milliard de francs, alors que les avoirs sous gestion ont enflé de 1,4% à 47,4 milliards.

Croissance des afflux d’argent

La direction a par ailleurs défini de nouvelles cibles stratégiques à l’horizon 2026. L’un des objectifs est d’atteindre un bénéfice annuel de 100 millions de francs, grâce notamment à une croissance d’au moins 4% par an des afflux de liquidités, une amélioration de la rentabilité avec une marge bénéficiaire supérieure à 15 points de base et un rapport entre les coûts et les recettes d’un maximum de 70%, contre actuellement 69,3%.

En matière de capitalisation, la banque vise un ratio de fonds propres durs supérieur à 20% (20,8% fin 2020).

Pour cette année déjà, la direction espère atteindre l’objectif fixé en matière d’afflux de liquidités, a dit le directeur général Paul Arni lors d’une conférence de presse. Cet afflux doit notamment être généré par le recrutement de nouveaux conseillers clientèle, mais aussi grâce au partenariat avec le chinois Hywin Wealth Management et sa filiale de Hong-Kong Hywin Asset Management.

VP Bank compte par ailleurs lancer en seconde partie d’année un service d’investissement sur les marchés privés, via une plateforme dédiée.

A la Bourse suisse, les investisseurs ne réservaient pas un bon accueil à ces annonces. Le titre VP Bank décrochait de 4,4% à 118,60 francs, alors que l’indice élargi SPI se maintenait juste au-dessus de l’équilibre (+0,07%).

A lire aussi...