Banque Profil de Gestion: accord sur la reprise de Dynagest

Communiqué, Banque Profil de Gestion

1 minutes de lecture

L'opération, qui doit encore être approuvée par les autorités compétentes, déploiera ses effets de façon rétroactive au 1er avril 2018.

La Banque Profil de Gestion SA (BPDG) et les actionnaires de la société Dynagest SA (Dynagest) ont signé un accord contraignant en vue du rachat par BPDG de la totalité des actions de Dynagest, sous réserve des actions propres détenues par la société. L'exécution de cette opération demeure néanmoins encore soumise à l'approbation de la FINMA et de la CSSF ainsi qu'à la communication préalable à la Banque d'Italie. Les termes définitifs du rachat seront formalisés dans les semaines à venir par la signature d'un contrat de vente d'actions (share purchase agreement), dont les termes essentiels figurent d'ores et déjà dans l'accord contractuel signé ce jour.

Une fois approuvée par les autorités de surveillance compétentes, l'opération déploiera ses effets de façon rétroactive au 1er avril 2018. Dynagest sera ensuite fusionnée à BPDG par voie d'absorption.

Ce rachat s'inscrit dans le contexte du plan triennal de BPDG adopté pour les années 2017, 2018 et 2019 visant à augmenter la masse sous gestion de la banque. En plus des nombreuses synergies avec les activités existantes de private banking de la banque, cette opération permettra en outre de renforcer de manière notoire les compétences de BPDG en matière d'asset management institutionnel et de négoce de valeurs mobilières grâce à la reprise de l'ensemble du personnel de Dynagest, soit d'une vingtaine de collaborateurs hautement qualifiés. Le chiffre d'affaires de BPDG au 31 décembre 2017 s'élevait à un montant de CHF 11'856'988.-. A titre de comparaison le chiffre d'affaires de Dynagest au 31 mars 2017, date des derniers comptes révisés, s'élevait à un montant de CHF 7'263'141.-. Ce rachat permettra finalement à BPDG d'augmenter sa masse d'actifs sous gestion de CHF 939.2 millions au 31 décembre 2017 à un montant d'environ 3 milliards de francs suisses.