Les enjeux de l’intégration des critères ESG aux actions chinoises

Victoria Mio, Robeco

1 minutes de lecture

L’intérêt croissant pour l’investissement durable fait évoluer les marchés, mais des défis spécifiques existent pour le marché chinois.

Durcissement de la réglementation climatique, évolution des habitudes alimentaires des consommateurs, engouement pour les voitures électriques: toutes ces tendances bouleversent le contexte d’investissement. Les enjeux de durabilité ont donc une influence directe sur les entreprises et les investisseurs, un constat d’autant plus vrai pour les actions chinoises de classe A.

Dans le contexte du ralentissement de la croissance économique de la Chine, le gouvernement cherche à privilégier une croissance de qualité. C’est pourquoi l’attention se porte de plus en plus sur l’impact environnemental et les répercussions sociales de la progression du PIB. Les entreprises sont incitées à viser une croissance durable, dans l’intérêt du pays et pour leur propre bien. Parallèlement, et alors que le marché des actions A s’ouvre progressivement aux capitaux étrangers, les mécanismes de gouvernance sont de plus en plus scrutés par les observateurs internationaux.

Les investisseurs étrangers ont souvent une approche plus rigoureuse des enjeux ESG,
ce qui incitera les investisseurs institutionnels locaux à leur emboîter le pas.
Une approche structurée est indispensable

Une approche structurée de l’évaluation des risques et des opportunités qui accompagnent ces évolutions peut aider les investisseurs à prendre des décisions plus éclairées et à repérer plus tôt ces risques et opportunités. Le rythme d’ouverture du marché boursier chinois s’étant accéléré ces douze derniers mois, il s’agit d’un point de plus en plus important. MSCI et FTSE Russell, deux des plus grands fournisseurs d’indices au monde, ont commencé à intégrer les actions chinoises de classe A à leurs indices. Cela va modifier en profondeur la dynamique de participation à ce marché. Contrairement à leurs homologues des pays développés, les actions chinoises de classe A sont essentiellement détenues par des fonds locaux, et surtout par des investisseurs particuliers. Les investisseurs étrangers ont souvent une approche plus rigoureuse des enjeux ESG, ce qui incitera les investisseurs institutionnels locaux à leur emboîter le pas. L’intégration de ces critères finira par devenir une tendance irréversible en Chine, laissant derrière elle les entreprises et les investisseurs qui la négligeront.

Systématiser l’intégration des critères ESG

Pionnier de l’investissement durable, Robeco en est convaincu depuis longtemps: il est essentiel d’appliquer les principes ESG à l’investissement en actions. Dès le départ, nous avons intégré ces enjeux à la sélection des actions chinoises de classe A figurant dans nos stratégies.

Notre couverture ESG concerne 100% des positions de nos portefeuilles et plus de 70% de l’univers des actions chinoises. Et nous ne nous contentons pas d’étudier les scores ESG produits par des fournisseurs de données externes: notre analyse ESG s’inscrit dans le cadre mondial d’investissement de Robeco et s’adapte aux spécificités du marché boursier chinois.