Le Qatar émet 12 milliards de dollars d’obligations

AWP

1 minutes de lecture

La vente a reçu des ordres d’achats pour plus de 50 milliards de dollars, sur fond de controverse.

Le gouvernement qatarien a émis pour 12 milliards de dollars d’obligations, a annoncé jeudi le ministère des Finances, s’attirant une forte demande en dépit d’un boycott diplomatique et économique de la part de plusieurs pays arabes.

«L’État du Qatar a réussi son retour sur les marchés financiers internationaux, avec un total de trois tranches (de titres obligataires), qui s’élèvent à 12 milliards de dollars», s’est félicité le ministère dans un communiqué relayé par l’agence de presse officielle QNA.

La vente a reçu des ordres d’achats pour plus de 50 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

En 2018, l’État du Golfe avait déjà levé 12 milliards de dollars à l’issue de sa première émission d’obligations en dollars en deux ans, faisant mieux que l’émission de 11 milliards réalisée la même année par l’Arabie Saoudite.

Doté de riches réserves gazières, le pays est isolé politiquement et économiquement depuis juin 2017 par une coalition de pays emmenée par l’Arabie Saoudite et comprenant notamment les Émirats arabes unis, l’Égypte et le Bahreïn.

Ils accusent Doha de soutenir des groupes terroristes et de tentatives présumées de rapprochement avec l’Iran, ennemi juré de Ryad.

Doha a rejeté ces accusations et dénoncé une volonté de provoquer un changement de régime au Qatar.