Swiss Re: début d'année encourageant

Communiqué, Bordier

1 minutes de lecture

Le résultat trimestriel est marqué par des effets de marchés et comptables qui masquent une bonne performance des divisions opérationnelles, selon Bordier.

Swiss Re publie ce matin un résultat net de 457 millions de dollars, 10% en-dessous des attentes. Mais ce résultat est marqué par des effets de marchés et comptables qui masquent une bonne performance des divisions opérationnelles. En effet, la reclassification (US GAAP) du portefeuille actions en valeur de marché a plombé les comptes de 280 millions au T1, étant donné la faible performance des marchés, c’est plus qu’anticipé.

Les publications intermédiaires du groupe sont assez minimalistes sur les détails, mais l’impression générale est positive. Les encaissements de primes, à 11.5 milliards de dollars ressortent en hausse de 13% sur un an et 12% supérieurs aux attentes.

En réassurance non-vie, le résultat net de 345mio$ ressort 8% supérieur aux attentes. Le ratio combiné de 92% dépasse largement les attentes et la tendance à l’amélioration des taux de primes de 2% s’est confirmée lors des renouvellements d’avril. Quant aux volumes, ils ont augmenté de 7% sur un an.

La division Corporate Solutions a dépassé les attentes de 5% avec un résultat net de 41mio$. Le ratio combiné s’affiche à 100.2% contre 98.8% attendus, plombé par le développement d’affaires souscrites antérieurement avec des conditions défavorables. En revanche, un développement positif des nouvelles affaires a permis de compenser au final.

En réassurance vie, le résultat net de 201mio$ dépasse les attentes de 8%, grâce une très forte (+20%) croissance des volumes en Asie et EMEA. Life Capital (ex Admin Re) a dégagé un bénéfice de 3mio$, contre 61mio$ attendus, plombé par une faible contribution de ses affaires en unités de comptes au R.-U., marquées par les faibles marchés. En revanche la génération de cash a été énorme à 705mio$. Le groupe a bénéficié de certains éléments exceptionnels, mais en sous-jacent cela reste très supérieur aux attentes.

Les fonds propres pâtissent des faibles marchés et de la remontée des taux mais la solvabilité reste élevée. Le management lancera le programme de rachats d’actions déjà annoncé de 1mia$ lundi 7 mai. Le management a par ailleurs réitéré tous les objectifs et s’est montré globalement constructif sur l’évolution des différentes divisions.

A 10.7x les bénéfices 2018 et 0.89x les fonds propres 2018, la décote est comprise entre 15% et 35%. Le rendement total (y compris rachat d’actions) de 9% reste nettement supérieur au secteur et ce T1 le conforte indéniablement. La potentielle transaction avec SoftBank n’est par ailleurs pas intégrée dans ces multiples et représente la cerise sur le gâteau.