Sant-e Connectée

Clément Maclou, DECALIA Asset Management

2 minutes de lecture

L’échange de données médicales et l’émergence d’appareils intelligents révolutionnent le secteur de la santé.

Obtenir, stocker, structurer et analyser des quantités massives d’informations promet de révolutionner non seulement les domaines de l’IT et de la consommation, mais aussi la manière dont les soins de santé sont dispensés.

Si les défibrillateurs implantables existent depuis les années 1980, ce n’est que depuis une décennie environ qu’ils peuvent transmettre les données de surveillance cardiaque à leurs fabricants et, par extension, aux médecins. Il en va de même pour les dispositifs d’insuline portés par les diabétiques, les praticiens dans ce domaine semblant plus ouverts à laisser les utilisateurs accéder aux données récoltées, peut-être pour les aider à mieux gérer leur état de santé.

Les patients hospitalisés raccordés à un équipement de pointe
peuvent être surveillés par une équipe travaillant ailleurs.

La télésanté est un autre développement relativement récent et prometteur, que le médecin-chef et responsable de la recherche de Philips pour les Amériques va jusqu’à comparer à «la construction du chemin de fer transcontinental». Les patients hospitalisés raccordés à un équipement de pointe peuvent par exemple être surveillés par une équipe travaillant ailleurs, qui alerte ensuite les soignants locaux avant qu’une situation d’urgence ne survienne. La délégation d’un tel suivi à des professionnels opérant sur un fuseau horaire différent est particulièrement utile pendant les gardes de nuit, où le personnel est limité et l’effort intense. La télésanté offre bien sûr également un meilleur accès aux soins aux patients vivant dans des régions éloignées, sans services locaux ou moyens de transport. Et, plus généralement, en permettant le partage des données médicales d’un patient, elle facilite la collaboration entre prestataires afin d’aboutir au traitement optimal.

Dans le domaine du sport, les entraîneurs utilisent de plus en plus le Big Data pour suivre les performances des athlètes, évaluer leurs forces/faiblesses et améliorer l’efficacité des équipes. À l’avenir, il faut espérer que toutes ces données pourront aussi aider à prévenir les blessures, via une détection précoce des risques.

Les questions plus complexes concernent assurément
la sécurité et la confidentialité des données.

Comme toujours, les opportunités s’accompagnent de défis. Dans le cas du e-Health, le cadre réglementaire et les dispositions de remboursement devront être adaptés, mais les questions plus complexes concernent assurément la sécurité et la confidentialité des données. Pour que prestataires et patients adoptent pleinement le modèle, ils devront être convaincus que les canaux par lesquels transiteront les informations médicales sont sécures, avec un cryptage adéquat et des barrières contre les intrusions.

Les société MedTech sont au cœur de la révolution du e-Health. Ce marché de plus de 400 milliards de dollars met désormais plus l’accent sur la collecte et le traitement des données, que sur les produits eux-mêmes. Cette évolution nécessitera d’importants investissements, mais conduira à remodeler l’industrie. Reste à savoir si de potentiels nouveaux acteurs, découragés par le passé par les barrières élevées à l’entrée, pourront exploiter leur expertise informatique – plutôt que médicale – pour gagner des parts de marché. Seront-ils en mesure de tirer parti de leur expertise en matière de plateformes axées sur l’utilisateur pour réussir à pénétrer l’écosystème de la santé ? Des partenariats IT/MedTech seront-ils établis ? Quelle que soit l’issue de cette bataille du point de vue de l’investissement, les patients devraient en ressortir grands gagnants...

Graphique du mois

Prévisions de ventes - Solutions digitales pour diabète (en EUR millions)