Opportunités d'investissement de Julius Baer

Christian Gattiker, Julius Baer

1 minutes de lecture

Les études montrent que rester à l’écart des chaînes d’actualité est l’une des meilleures stratégies pour accéder au bonheur.

Les politiciens sont pratiquement toujours en campagne électorale. C’est particulièrement vrai pour les membres du Congrès américain, soumis à des élections tous les deux ans, mais aussi pour le président des États-Unis. La première année du mandat présidentiel, au cours de laquelle la nou-velle équipe se risque à des politiques moins orthodoxes, est sans doute la seule à échapper à la règle. Or, cette première année est déjà bien loin, et l’actualité des douze prochains mois sera dominée par la course à la présidence américaine de 2020.

C’est là une bien mauvaise nouvelle pour ceux qui détestent la politique en général, et la politique américaine en particulier. Pour ceux-là, le mieux est d’éviter totalement les médias au cours de l’année à venir (voire au-delà) et de prendre la vie du bon côté. Les études montrent d’ailleurs que rester à l’écart des chaînes d’actualité est l’une des meilleures stratégies pour accéder au bonheur.

Pour les autres, il ne reste plus qu’à serrer les dents et à se préparer à une campagne difficile, émaillée d’injures en tous genres. Dans ce numéro d’Insights, nous examinerons les options politiques qui s’offrent au président américain actuel, et les chances de détente des conflits commerciaux à l’approche de la dernière phase de la campagne électorale l’an prochain.