Le halving du bitcoin

Yves Longchamp, SEBA Bank

2 minutes de lecture

Chronique blockchain. Cet événement majeur affecte les mineurs qui jouent un rôle central dans le fonctionnement de la blockchain du bitcoin.

Dans le monde des crypto-monnaies, le calendrier des événements à suivre n’est pas aussi dense que dans celui des devises traditionnelles. Pas de décision de banque centrales toutes les 6 semaines, pas de chiffre mensuel de l’emploi ou de l’inflation, pas de PIB trimestriel. Les années bissextiles toutefois, un événement majeur de politique crypto-monétaire se produit: le halving du bitcoin.

Le halving est la réduction par moitié de la création de nouveaux bitcoins. C’est un événement important car il affecte directement les mineurs qui jouent un rôle central dans le fonctionnement de la blockchain du bitcoin, en y validant les transactions. Pour les récompenser de leur effort, ils reçoivent des bitcoins.

Pour chaque bloc de transactions validées qui est ajouté à la blockchain, le mineur chanceux reçoit aujourd’hui 12.5 bitcoins comme récompense. Lorsque la blockchain sera longue de 630'000 blocs, autour du 12 mai 2020, la politique crypto-monétaire régissant l’émission de bitcoins sera modifiée. A partir de ce jour, le mineur chanceux se verra récompenser pour moitié, soit 6.25 bitcoins par bloc validé et ceci pour les 210'000 blocs à venir (environ 4 ans), avant que le nouveau halving ne réduise encore son revenu1.

Pour un mineur, travailler la même chose et gagner la moitié moins n’est pas une proposition attractive… sauf si le prix du bitcoin double – voire plus ! Pour un investisseur, c’est pourtant cette proposition «déflationniste» qui attire.

Il faut que le revenu des bitcoins couvre les coûts de production
de ceux-ci afin que ce système perdure.

De nombreux investisseurs trouvent dans le bitcoin une réponse aux politiques monétaires expansives de ces 10 dernières années. En investissant dans cette devise, ils adhèrent à la discipline stricte, immuable et prédéterminée d’une politique monétaire transparente et inflexible puisqu’écrite dans un code informatique.

Même si certains mineurs sont des investisseurs de long terme qui croient au potentiel du bitcoin, la majorité semble le faire pour des raisons plus terre à terre, à savoir de générer un profit régulier à court terme. Dans ce cas de figure, le prix du bitcoin en dollar – ou dans n’importe quelle autre monnaie fiat – est essentiel car les coûts de minage (électricité, matériel informatique, travail) sont également libellés en monnaie fiat.

La viabilité de la blockchain étant directement liée à la survie des mineurs, il faut que le revenu des bitcoins couvre les coûts de production de ceux-ci afin que ce système perdure.

Dans l’histoire encore courte du bitcoin, à peine plus de 10 ans, seuls deux épisodes de halving (novembre 2012 et juillet 2016) se sont produits.

A la suite du premier halving, le prix du bitcoin a explosé! Il a été multiplié par 76 en une année. Moins spectaculaire, mais néanmoins toujours attractif, à la suite du deuxième halving, le prix a été multiplié par près de 4 fois. Au vu du nombre très limité d’observations et de la différence massive de rendement entre les deux épisodes, il est très imprudent d’en tirer une quelconque conclusion.

L’analyse d’une autre devise, le Litecoin, nous fournit un éclairage supplémentaire nous permettant de mieux comprendre l’évolution des prix suite à un halving.

Le milieu dans lequel le bitcoin évolue est très porteur
alors que celui du litecoin l’est beaucoup moins.

Le litecoin est au bitcoin ce que le bonobo est à l’homme, un cousin très proche. Ces espèces partagent environ 99% de leur ADN, offrant ainsi un point de comparaison idéal.

En août 2019, le litecoin a expérimenté son deuxième halving. Bien qu’une année ne se soit pas encore écoulée, le prix du litecoin a baissé de près de 40% depuis lors. On peut donc raisonnablement affirmer que le halving ne conduit pas automatiquement à un doublement du prix.

Pourquoi une telle différence de comportement entre le litecoin et le bitcoin? Que peut-on anticiper pour le prochain halving du bitcoin? Cette fois, c’est l’épigénétique, c’est-à-dire l’étude de l’influence du milieu sur l’expression des gènes qui va nous aider à comprendre pourquoi des gènes quasi identiques s’expriment si différemment.

Le milieu dans lequel le bitcoin évolue est très porteur alors que celui du litecoin l’est beaucoup moins. La puissance de calcul (hashing power en anglais) dévouée à l’activité de minage du bitcoin est environ 700'000 fois supérieure à celle du litecoin. Le nombre de Tweets contenant #BTC et 22 fois supérieur à #LTC et, finalement, le nombre d’entrée dans le site github.com, qui héberge les commentaires et propositions des développeurs, est 12 fois supérieur pour le bitcoin.

Ces quelques statistiques montrent que le bitcoin baigne dans un milieu porteur. Il existe plusieurs communautés qui portent ce réseau (développeurs, investisseurs, média) et montrent l’intérêt et la confiance qui lui est porté. C’est probablement ce milieu favorable qui a manqué au litecoin.

Quant au bitcoin, le milieu favorable dans lequel il baigne, son écosystème au sens large, est à notre avis ce qui donne à ce réseau autant de valeur, halving ou non.

 

1 Le revenu des mineurs est également constitué des frais de transaction. Ces derniers ne représentent qu’une très petite partie leur revenu, environ 3%.