La Chine décélère plus vite que beaucoup ne le pensaient

Daniel Morris, Wells Fargo Asset Management

1 minutes de lecture

Nous allons probablement devoir cohabiter avec les changements émotionnels pour un certain temps.

L'économie chinoise ralentit plus vite que beaucoup ne le pensaient. L'économie allemande est prise au piège du ralentissement du commerce mondial. Cela a déclenché un changement massif de l'optimisme d'hier vers le pessimisme d'aujourd'hui. Nous allons probablement devoir cohabiter avec ces changements émotionnels pour un certain temps.

Les obligations ont bien diversifié les actions, ce qui nous rappelle que les anciennes règles de diversification sont toujours valables. Sur le plan tactique, nous avons surpondéré les produits de base et le yen en tant qu'opérations à risque. Bien que la courbe de rendement ait été bizarre, certaines parties s'inversant mais pas d'autres, l'élan des données économiques s'est ralenti. La dynamique économique est lente à changer, mais le sentiment des investisseurs peut changer rapidement. Nous nous demandons si nous sommes au sommet du pessimisme, du moins à court terme. A plus long terme, nous continuons à privilégier des positions légèrement plus défensives sur l'ensemble de nos portefeuilles, en privilégiant la qualité et la régularité des revenus.

Traduit de l’anglais