L’innovation comme moteur de croissance

AXA Investment Managers

2 minutes de lecture

«Il ne faut toutefois pas limiter son intérêt aux grands acteurs», selon Jeremy Gleeson, gestionnaire de portefeuille chez AXA IM.

Tous les regards sont tournés vers Amazon: le marchand en ligne est devenu le symbole de la rapide croissance de l’économie numérique. Le géant du secteur suscite toujours un bel enthousiasme sur les marchés: les derniers résultats qu’il a publiés dépassent ainsi largement les attentes du marché. Au cours des trois premiers mois de cette année, non seulement les ventes ont nettement augmenté sur la plateforme en ligne, mais les bénéficies ont plus que doublé. D’autres entreprises sont cependant aussi bien positionnées pour l’avenir et sont vecteurs de changement. 

«De nombreuses sociétés de l’Internet qui réussissent sont en activité depuis longtemps. Dans le cas d’Amazon, cela fait déjà plus de 20 ans», précise Jeremy Gleeson, gestionnaire de portefeuille chez AXA Investment Managers (AXA IM). «Etonnamment, de toutes les ventes mondiales, seuls 9% se font en ligne».1 

Pour le marché en ligne, cela signifie qu’il reste beaucoup de marge pour une croissance potentielle, surtout si l’on garde à l’esprit que l’économie numérique va continuer à se développer dans les années à venir. Jeremy Gleeson ne néglige par les entreprises de taille plus modeste. «Naturellement, les grands acteurs sont les piliers de cet univers. Mais les petites et moyennes entreprises recèlent également un grand potentiel», insiste-t-il. De plus, ce secteur pourrait être un terrain propice à des reprises et des fusions (fusions et acquisitions ou F&A), ce que montre aussi l’essor massif des accords d’entreprises à hauteur de 1400 milliards de dollars cette année.2

Les F&A stimulent les affaires 

Le rachat du fournisseur d’informatique dans le cloud Salesforce par la société MuleSoft est un exemple du dynamisme actuel de l’activité de F&A. MuleSoft commercialise une gamme de logiciels intégrés qui aident les entreprises à partager des applications, données et appareils sur une plateforme. 

«La poursuite du développement des moyens numériques
de commerce en ligne continue à stimuler la branche.»

Mais Jeremy Gleeson a également une vision extrêmement positive du futur de la branche en dehors des rachats et des fusions: «Il n’existe tout simplement aucun facteur indiquant un possible ralentissement de la croissance. La poursuite du développement des moyens numériques de commerce en ligne ou des possibilités de paiement en ligne continue à stimuler la branche.» 

Zendesk propose par exemple une plateforme de service client basée sur le cloud et s’adresse ainsi en premier lieu aux petites et moyennes entreprises. Au premier trimestre de cette année, l’entreprise a augmenté son chiffre d’affaires de 38% par rapport à l’année pré-cédente.3 «La société sert un large marché et présente un grand potentiel», explique Jeremy Gleeson. «En août dernier, Zendesk a lancé un nouveau produit, l’Answer Bot. Avec ce dernier, l’entreprise se positionne également sur le marché de l’intelligence artificielle conversationnelle, une étape qui pourrait être très profitable à la croissance future de la société.» 

Les entreprises innovantes ont le vent en poupe 

New Relic, une entreprise de logiciels dans le domaine de la gestion des performances des applications (Application Performance Management ou APM) fait actuellement son entrée sur le marché du cloud. Ses produits offrent aux utilisateurs la possibilité de surveiller leurs logiciels et les performances de leur infrastructure, et de mesurer les activités des utilisateurs. «Les compétences clés de New Relic restent dans le domaine de l’APM», analyse J. Gleeson. «Mais l’entreprise se développe dans les secteurs de l’analyse, des infrastructures et de la surveillance des serveurs. Son groupe de clients potentiels s’élargit donc.» Par rapport à l’année dernière, la société basée à San Francisco a progressé de 34% et va continuer à investir pour augmenter ses possibilités sur le marché.4

«Ces exemples montrent que l’intérêt des investisseurs ne doit pas se limiter au leader du marché, Amazon. Dans ce secteur, d’autres entreprises, moins connues, ont quelque chose à offrir avec leurs innovations. Grâce aux fusions, aux développements et à de bonnes stratégies de marché, la voie est tracée pour la poursuite d’une croissance solide dans la branche», conclut J. Gleeson.

 

1 Citi Research, Citi GPS «Technology at work v3.0», août 2017 
2 Bloomberg  
3 Zendesk 
4 New Relic