Garder les obligations comme tampon

Richard Turnill, BlackRock

1 minutes de lecture

Les actions mondiales ont progressé, les minutes de la Fed ayant contribué à alimenter un nouvel élan positif. Les données économiques allemandes ont manqué les attentes. Le pétrole a rebondi.

L'année dernière a été inhabituelle: les actions américaines et les bons du Trésor à 10 ans ont tous deux terminé en baisse, l'incertitude économique et géopolitique accrue et les attentes de taux à court terme plus élevés ayant stimulé les marchés. Nous considérons la croissance comme le principal moteur du marché en 2019. Cela donne à penser que les bons du Trésor pourraient offrir plus d'avantages en matière de diversification pour amortir les périodes de faiblesse des actions.